Passer au contenu principal

Affaire de corruption présuméeAéroport: des contrats sans appels d’offres pour 12 millions

Entre 2013 et 2016, quatre sociétés ont obtenu des contrats sans procédure d’adjudication. Depuis, Cointrin a pris des mesures.

Genève Aéroport dit avoir pris la mesure du problème depuis plusieurs années déjà. Sa direction explique que dès 2016, des actions ont été lancées (une trentaine jusqu’à aujourd’hui) pour régulariser l’attribution des contrats.  Photo: Laurent Guiraud
Genève Aéroport dit avoir pris la mesure du problème depuis plusieurs années déjà. Sa direction explique que dès 2016, des actions ont été lancées (une trentaine jusqu’à aujourd’hui) pour régulariser l’attribution des contrats. Photo: Laurent Guiraud
TDG

Il y a un peu plus d’un an, le chef de la sûreté de l’aéroport, son adjoint et un entrepreneur étaient interpellés par la police pour des soupçons de corruption. À la suite de ces arrestations, un audit interne mené par la société KPMG a été commandé par le conseil d’administration de Cointrin. Le document, qui vient d’être rendu et que la «Tribune de Genève» s’est procuré, relève notamment que des contrats pour 12 millions de francs ont été attribués sans appels d’offres par le passé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.