De Meyrin au Bayern, Caroline Abbé rêve de Coupe du Monde

FootballLa Suisse joue un match capital jeudi à Nyon contre l’Islande. Rencontre avec la capitaine, qui s’illustre en Allemagne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l’école, quand elle n’était encore qu’une petite fille, Caroline n’a jamais osé crier sur les toits qu’il y avait des footballeurs au mur de sa chambre. Que la nuit, dans les bras de Morphée, elle soulevait le plus beau des trophées, le plus convoité de la planète, comme Fabio Cannavaro en 2006 en Allemagne. Elle a toujours eu un faible pour la Squadra azzurra, le pays d’origine de sa maman. Or, à l’époque, ce sport était surtout réservé aux mecs. «Mon père, alors au comité du FC Meyrin, m’emmenait voir les matches au stade avec lui. Et j’y ai pris goût…» De 5 à 10 ans, elle a porté un maillot jaune et noir.

Aujourd’hui, Caroline Abbé a franchi le mur du songe. Elle a aussi gagné, depuis, le respect des hommes. «On a prouvé qu’on sait aussi jouer au foot», clame-t-elle. Des Arbères à la Bundesliga, en passant par Chênois et Yverdon, que de matches, depuis, disputés au plus haut niveau pour cette Genevoise de 26 ans, dont le rêve n’est plus très loin de devenir réalité. Promue capitaine de l’équipe de Suisse, celle qui s’inspire de Thiago Silva compte déjà 92 sélections sur son CV. «Représenter son pays, c’est déjà quelque chose, mais porter en plus le brassard, cela devient une fierté!» Il y a du Senderos en elle…

Développement dans nos éditions papier, électronique et iPad du 7 mai (TDG)

Créé: 06.05.2014, 21h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...