Passer au contenu principal

Élection au Conseil d’ÉtatAbracadabra! Quand un nouveau candidat sort du chapeau

Deux nouveaux prétendants à la succession de Pierre Maudet sont apparus lundi: Olivier Pahud, un ancien magicien professionnel, et Yann Testa, président d’un parti bientôt dissout.

Olivier Pahud interviewé en 2019 alors qu’il faisait campagne en tant que candidat au Conseil national et au Conseil des États pour le Canton de Vaud.
Olivier Pahud interviewé en 2019 alors qu’il faisait campagne en tant que candidat au Conseil national et au Conseil des États pour le Canton de Vaud.
DR

Olivier Pahud semble avoir plusieurs vies. Candidat surprise du premier tour de l’élection partielle du Conseil d’État qui se déroulera le 7 mars, ce Genevois de 48 ans a longtemps été magicien professionnel avant de se spécialiser dans l’immobilier tout en créant plusieurs sociétés actives notamment dans la promotion de jeux. Il est également connu pour être un opposant farouche au déploiement de la 5G.

Politiquement, ce ne sera pas sa première campagne puisqu’il a été candidat au Conseil national et au Conseil des États dans le Canton de Vaud en octobre 2019 sous la bannière «Démocratie directe, spiritualité et nature». À Genève, sa liste s’intitule plus sobrement «Évolution suisse». «C’est une candidature hors parti et donc citoyenne que je lance, précise-t-il. Je vais chercher à mobiliser des gens qui ne votent plus parce qu’ils ne croient plus en la politique.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.