Passer au contenu principal

À Zoug, les revenus sont les plus élevés de Suisse. En Valais, on trouve les plus bas

Selon le Swiss Income Monitor de la Banque bâloise Cler, les revenus des ménages ont augmenté un peu partout en Suisse ces dernières années, mais tous les cantons n’en ont pas profité de la même manière. Les Alémaniques s’en sortent mieux que les Latins.

Si le Valais connaît les revenus les plus bas de Suisse, c’est parce que «près de 10% des salariés travaillent dans l’hôtellerie et la restauration, alors que la moyenne suisse est d’à peine 4,5%», assure une étude de la Banque bâloise Cler.
Si le Valais connaît les revenus les plus bas de Suisse, c’est parce que «près de 10% des salariés travaillent dans l’hôtellerie et la restauration, alors que la moyenne suisse est d’à peine 4,5%», assure une étude de la Banque bâloise Cler.
keystone-sda.ch/Leandre Duggan

Les revenus ont progressé en Suisse entre 2007 et 2016. C’est une enquête menée par le Swiss Income Monitor de la Banque bâloise Cler qui le montre, après une analyse des revenus nets des ménages, effectuée en collaboration avec l’institut suisse de recherche BAK Economics.

Cela vaut autant pour le revenu moyen (un marqueur qui peut être faussé par de très gros salaires) que pour le revenu médian. Selon cette étude publiée jeudi, le revenu net médian des ménages suisses s’établissait à environ 52’400 francs en 2007. Il a progressivement augmenté de 3300 francs pour atteindre 55’700 francs en 2016 (+6,7% au total, + 0,7% par an).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.