Passer au contenu principal

Dans les coulisses d’une création théâtrale 2 / 4À MottAttoM, le gîte rural du futur prend forme

Confinement, Acte II. Les répétitions de «Salvaje» vont bon train, mais sans l’assurance de livrer le spectacle au public comme prévu.

@Georges Cabrera

À cause de l’intrication législative qu’entraîne la recrudescence de la pandémie, représentations et répétitions théâtrales ne sont plus logées à la même enseigne. Si les théâtres ont fermé leurs portes au public depuis le début du mois, les salles où planchent les compagnies restent accessibles à un maximum de 15 personnes, soumises évidemment aux mesures sanitaires en vigueur. Rien n’empêche ainsi Camille Giacobino et ses trois comédiens de continuer à se retrouver à l’étage de MottAttoM, avenue Giuseppe-Motta, où nous les avions quittés en octobre. Ni d’avancer, machette en main, dans le débroussaillage de «Salvaje» («Sauvage»), la pièce qu’ils espèrent créer prochainement sur la scène du Pitoëff. Plus précisément le 3 décembre, quatre jours après le terme officiel des nouvelles ordonnances…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.