Passer au contenu principal

DéconfinementÀ Genève, les espaces de coworking ont de beaux jours devant eux

Mise à mal par le contexte actuel de crise, la demande pour des bureaux flexibles pourrait bondir dans les mois à venir.

Chez Soft-Space aux Eaux-Vives, les places ont été spécialement aménagées pour pouvoir continuer à accueillir les coworkers en respectant les distances de sécurité.
Au travail comme à la maison
Chez Soft-Space aux Eaux-Vives, les places ont été spécialement aménagées pour pouvoir continuer à accueillir les coworkers en respectant les distances de sécurité.
Laurent Guiraud

Autorisés à rester ouverts pour leurs membres pendant toute la durée de la crise sanitaire, les espaces de coworking genevois restaient relativement vides en cette deuxième semaine de déconfinement. «D’habitude, je sers une vingtaine de plats du jour, aujourd’hui, je n’ai eu personne», confie Fanny Arnaudo, fondatrice de Foound. Si cet espace pluridisciplinaire situé à deux pas de la gare Cornavin était l’un des rares centres à avoir complètement fermé ses locaux, avant de les rouvrir quatre semaines plus tard, le temps de réaménager l’espace et de garantir les mesures de sécurité, il n’est pas le seul à faire face à une diminution drastique de ses membres.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.