Tribune de Genève - l'actualité en direct: politique, sports, people, culture, économie, multimédia
La Une | Mardi 20 novembre 2018 | Dernière mise à jour 01:31

Avec Shaqiri et Drmic, la Suisse a le droit de rêver

Match Argentine-Suisse H-8Derrière la superbe prestation de Shaqiri le 25 juin, il y a une évidence: l’entente avec Drmic, qui a failli ne jamais être Suisse.

Xherdan Shaqiri (à droite) et Josip Drmic célèbrent le 2ème but de la Nati lors du match contre le Honduras à Manaus le 25 juin.

Xherdan Shaqiri (à droite) et Josip Drmic célèbrent le 2ème but de la Nati lors du match contre le Honduras à Manaus le 25 juin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lendemain de fête pour le football suisse. Les internationaux helvétiques ont définitivement abandonné Manaus à son écrasante moiteur et, dans leurs yeux, c’est une forme de fierté légitime qui brille aujourd’hui, sous le climat plus méditerranéen de Porto Seguro. Après le couac face aux Bleus et avec désormais une qualification pour les huitièmes de finale du Mondial en poche, les hommes d’Ottmar Hitzfeld sont déjà tournés vers ce futur plus reluisant qui s’offre à eux: ce match de mardi prochain à São Paulo, contre l’Argentine.

Parmi la joyeuse troupe qui ne boude pas son plaisir, il y a un sourire discret, mais puissant. Celui de Josip Drmic. Après une première saison de rêve en Bundesliga (17 buts, troisième meilleur buteur), il fait depuis quelques mois le bonheur de la Suisse. Mieux: il a fait celui de Xherdan Shaqiri mercredi soir dans l’Arena Amazonia. Deux assists parfaits, deux «caviars», que le lutin retrouvé a transformés en buts pour la victoire que l’on sait sur le Honduras (3-0).

Par deux fois la même scène: Shaqiri est immédiatement allé vers son coéquipier pour le remercier de l’offrande, désignant Drmic pour part entière de son succès personnel. Une belle image, parce qu’on ne dira jamais assez le plaisir de voir cette reconnaissance immédiate, plutôt que la célébration égoïste, dans l’oubli du passeur décisif.

Cette joie spontanée et surtout partagée en dit d’ailleurs plus que toutes les analyses sur l’évidente entente qui a réuni les deux joueurs. Et Drmic en sourit encore, timidement mais vraiment. «Je suis bien sûr heureux qu’il soit venu les deux fois vers moi pour que nous fêtions ensemble les buts, souffle-t-il. C’est un joueur sensationnel et je suis content d’avoir pu contribuer à ses réussites. Shaqiri est venu vers moi parce que ce n’est pas un joueur individualiste: c’est un vrai joueur d’équipe.»

Prise de risque payante

Repositionné – enfin! – derrière l’attaquant, Drmic donc, Shaqiri a pu se servir de cette position axiale pour faire la différence. Seul la première fois. Avec le précieux concours de Drmic pour les deux suivantes. Chronique d’un duo gagnant? Assurément. Par ricochet, cela relance le débat autour du rôle d’un Xhaka plus du tout en forme, qui a si longtemps été placé volontairement à ce poste de No 10 contre nature pour lui, Hitzfeld voulant s’assurer le contrôle défensif axial au détriment d’une prise de risque. Ce risque a été pris mercredi et il s’est avéré payant… De quoi donner des idées pour la suite? Même face à cette Argentine bien plus talentueuse que les modestes Honduriens? «Nous nous comprenons vraiment très bien sur le terrain, avec Xherdan, assure Drmic. Il est demandeur de ballon, il peut faire des passes décisives aussi. Je suis là pour lui remettre le ballon ou lui offrir des solutions et je crois qu’il y a effectivement une belle harmonie entre nous. Alors oui, j’espère que cela pourra continuer ainsi, dans cette disposition.»

Si la Suisse doit pouvoir exister lors des actions de rupture qui pourront voir le jour contre les Argentins, alors elle pourrait s’appuyer sur ce duo-là. Elle aura encore bien d’autres devoirs pour briguer l’indispensable excellence nécessaire à un exploit. Mais ce serait déjà un point d’ancrage… Josip Drmic, passeur de la victoire mercredi soir, est donc sur un petit nuage, qu’il espère ne pas quitter de sitôt. Et tant pis pour une histoire trouble qui le poursuit. Parce que ce Drmic si talentueux a bien failli ne jamais être suisse! Quand le jeune Josip, d’origine croate, a voulu prendre la nationalité de son pays d’adoption, il a été recalé à deux reprises par un conseil de… sages. Sages surtout dans leur repli, puisque le jeune Josip n’a jamais été un enfant à problème. Ironie du sort, c’est à Freienbach, là où l’équipe de Suisse s’entraîne quand elle est dans son repaire de Feusisberg, que ces premiers refus ont profondément désillusionné un Drmic qui ne comprenait pas cet ostracisme gratuit.

Il aura finalement son passeport rouge à croix blanche, mais il n’a rien oublié. «Ce ne sont pas des choses dont j’ai envie de parler, dit-il pudiquement. Disons que certaines personnes avaient leurs idées sur moi. Et moi les miennes, bien sûr. Mais c’est le passé. Aujourd’hui, je joue pour la Suisse et j’en suis fier. Je veux tout donner pour ma sélection. Je regarde devant, pas derrière. Et devant c’est l’Argentine en huitièmes de finale d’un Mondial. L’Argentine de Messi, que nous voulons battre! Avec un petit 1-0 pour nous, peut-être…» Le conseil des «sages» de Freienbach croise-t-il aussi les doigts?

Xherdan Shaqiri a pu remercier son coéquipier Josip Drmic deux fois, mercredi soir à Manaus. L’attaquant de Nuremberg a offert deux assists au lutin du Bayern Munich.

Suivez le parcours des joueurs suisses au Mondial en images:

(TDG)

Créé: 01.07.2014, 11h14

Articles en relation

La Nati devra réaliser un match parfait, selon la presse

Mondial 2014 La Suisse affronte ce mardi 1er juillet l'Argentine en huitième de finale. Alors que les fans retiennent leur souffle, la presse se penche sur ce match couperet. Plus...

Gökhan Inler: «Une victoire nous permettra de marquer l'histoire»

Suisse - Argentine Interrogé à la veille du match contre l’Argentine, le capitaine de la Nati affirme qu'il s'agit d'une «chance unique». Plus...

Sondage

Quel est votre pronostic pour le match Argentine-Suisse?




Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...

Tableau final


Sondage

La Jeunesse socialiste veut imposer davantage le 1% des plus riches contribuables pour réduire les impôts des plus pauvres. Une bonne idée?