Passer au contenu principal

Vaud36e édition transformée et originale pour le far° à Nyon

Le festival des arts vivants a dû revoir son concept suite à la crise du Covid-19. Il a dévoilé jeudi son programme qui se déploiera jusqu’à l’été prochain.

Le festival a commencé par changer de nom. Il s’appelle désormais: «fabrique» des arts vivants.
Le festival a commencé par changer de nom. Il s’appelle désormais: «fabrique» des arts vivants.
KEYSTONE

En raison de la crise du coronavirus, le far° festival des arts vivants de Nyon (VD) a dû entièrement revoir son concept. A commencer par changer de nom: de «festival», il mue en «fabrique» des arts vivants, avec une nouvelle temporalité et localisation. Il a dévoilé jeudi son programme sous le titre «Communs singuliers», premier temps fort d'une série qui se déploiera jusqu'à l'été prochain.

Pour sa 36e édition, le far° propose du printemps 2020 à l'été 2021 de «faire exister les arts vivants différemment»: des performances dans l'espace public, des projets radiophoniques, des parcours chorégraphiques en pleine nature, des partages de récits en tête à tête, des œuvres envoyées à domicile et à activer soi-même etc, ont indiqué les organisateurs.

Le premier volet «Communs singuliers #1» se déroulera du 13 au 22 août prochain, une «fabrique invitant à découvrir des nouvelles manières d'être, de sentir, de penser, d'agir ensemble; dix jours pour s'immerger au cœur des processus de création et découvrir des œuvres à même de revitaliser les imaginaires». Une dizaine d'artistes ont été invités, de Suisse, de France, d'Italie, d'Autriche et de Grande-Bretagne.

Les prochains épisodes de «Communs singuliers» auront lieu dès cet automne. A partir du mois de novembre, les projets se déploieront dans des contextes géographiques différents, partant de Nyon et de son district jusqu'à La Chaux-de-Fonds et dans le Val d'Anniviers au printemps prochain.

«L'art s'inscrira dans le réel et dans l'espace social. Un groupe de réflexion, composé d'artistes, de spécialistes en philosophie de l'écologie, en économie, en anthropologie ou en sociologie, ainsi que des membres du public, fournira en continu de la matière pour penser, créer et transformer», expliquent encore les organisateurs.

ATS/NXP