Passer au contenu principal

Lettre du jour26’000 vies sauvées, à quel prix?

Courrier des lecteurs

.
.
DR

Genève, 23 juin

La première vague du Covid est derrière nous. Il est maintenant possible d’estimer le nombre de décès évités et le coût des mesures prises. Environ 2000 personnes sont mortes en Suisse par le Covid et environ 5% de la population ont été infectés. Que serait-il arrivé si on n’avait pris aucune mesure? L’épidémie aurait continué jusqu’à ce que le virus ne trouve plus assez de personnes susceptibles pour se maintenir.

On pense que ceci aurait nécessité l’infection d’environ 70% de la population. 70%, c’est 14 fois 5%: il y aurait eu, en conséquence, 14 fois 2000 morts en Suisse, soit 28’000. Les mesures prises ont donc permis de prévenir 26’000 décès.

Mais à quel coût? Le coût de loin le plus important découle de la récession économique que nous vivrons. Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) a publié des projections pour l’évolution du produit intérieur brut, sans et avec Covid, pour 2020 et 2021. Il en ressort que le manque à gagner des Suisses, dû aux mesures prises contre le Covid, atteindra environ 85milliards de francs jusqu’à fin 2021. Essayons de mettre ces chiffres en perspective. La somme de 85milliards est égale à toutes les dépenses pour la santé en Suisse en 2019. En divisant 85milliards par 26’000 décès évités, on arrive à une somme de 3’270’000 francs par décès évité. Il faut également tenir compte de l’espérance de vie: l’âge moyen au décès des personnes mortes de Covid était de 84ans.L’espérance de vie à 84 ans, selon les dernières tables de mortalité publiés par le Bureau fédéral de statistiques à Neuchâtel, est de 7 ans. On arrive à une somme de 467’000fr. par année de vie prolongée.

On peut comparer cette somme avec le coût d’autres traitements récents, souvent considérés scandaleusement chers. Le médicament le plus cher du monde, le Zolgensma® utilisé contre une maladie génétique rare et mortelle, coûte 2’000’000fr. soit environ 170’000fr. par année de vie gagnée. Le Kymriah®, efficace dans certaines formes de leucémie, coûte 470’000fr., soit environ 50’000fr. par année de vie gagnée. Un traitement considéré «coût-efficace» par les économistes de la santé en Grande-Bretagne ne peut dépasser 35’000fr. par année de vie gagnée.Cela veut-il dire qu’on n’aurait rien dû faire? Ce n’est pas mon propos: en mars, quand le nombre de nouveaux cas de Covid triplait tous les quatre jours, on n’avait pas le choix. Mais dans l’hypothèse d’une deuxième vague importante, il faudra bien réfléchir avant de refaire l’exercice.