Passer au contenu principal

Notre histoire1520: Cinq siècles d’accueil commencent à Genève

Étrangers et descendants d’étrangers font rayonner leur terre d’asile.

Ludwig et Margarethe Quidde
Ludwig et Margarethe Quidde
ILLUSTRATIONS DE L’OUVRAGE

Une histoire de Genève de 1520 à 2020 à travers le rôle de premier plan joué par des Genevois d’adoption et leurs descendants. Voilà de quoi parle «Genève, cinq siècles d’accueil». Ce livre écrit par Moreno Berva, Corinne Walker, Brigitte Mantilleri et Sarah Scholl a l’avantage de rassembler des personnalités intéressantes, pas toutes très connues, qui ont marqué leur temps du XVIe au XXIe siècle. Qui connaît Marie Dentière, Charles Cusin, Elisabeth Baulacre, Giovanni Gambini ou Ludwig Quidde? D’autres, dont les noms nous sont plus familiers, Robert Estienne, Carl Vogt, Robert Musil ou Alberto Ginastera, se voient replacés dans le contexte de leur vie genevoise. Aucune et aucun - ou presque - ne peut se targuer d’avoir derrière elle ou lui une longue lignée d’ancêtres rivés à cette terre entre Salève et Jura. On remarque néanmoins la présence de Théodore, Auguste et François Turrettini, certes descendants d’un réfugié lucquois mais considérés comme des vieux Genevois au XIXe siècle, tout comme Ferdinand de Saussure ou Édouard Claparède, dont les ancêtres avaient trouvé refuge à Genève au temps de persécutions religieuses.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.