Passer au contenu principal

Nouvelle assurance sociale150 millions par an pour 3400 chômeurs âgés

L’UDC dénonce la nouvelle rente-pont sur le point d’être bouclée ce mois-ci. Les autres partis y voient une aide pour la dignité des personnes.

Pierre-Yves Maillard, (PS/VD) le conseiller fédéral Alain Berset et Barbara Gysi (PS/SG) discutent au premier jour de la session parlementaire d’été , à Bernexpo. (KEYSTONE/Alessandro della Valle)
Pierre-Yves Maillard, (PS/VD) le conseiller fédéral Alain Berset et Barbara Gysi (PS/SG) discutent au premier jour de la session parlementaire d’été , à Bernexpo. (KEYSTONE/Alessandro della Valle)
KEYSTONE

La rente-pont pour chômeurs âgés a été stoppée net par le coronavirus. C’était en mars, lorsque le parlement a dû précipitamment annuler sa troisième semaine de session pour éviter une contamination chez les élus. Mais le projet a rebondi mardi au Conseil national. Et tout laisse à penser que la Suisse se dotera d’une nouvelle assurance sociale dans moins de trois semaines. Cette rente viendra en aide, une fois sa vitesse de croisière atteinte, à 3400 chômeurs pour un coût annuel d’environ 150 millions de francs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.