Henri Dès chante pour le numéro 144 et pour l'Europe

Premiers secoursLe chanteur a composé la chanson 144 afin de sensibiliser les petits Romands au recours à l’alerte téléphonique. La démarche séduit l'Europe francophone.

Henri Dès apporte sa caution à la sensibilisation des enfants à l’alerte téléphonique des premiers secours.

Henri Dès apporte sa caution à la sensibilisation des enfants à l’alerte téléphonique des premiers secours. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Vous pouvez m’appeler Monsieur l’ambassadeur», rigole Henri Dès. Le Vaudois aux 5 millions de disques écoulés a été mandaté pour promouvoir, à travers une chanson dédiée, le 112, numéro d’appel des secours dans l’Union européenne. «Un Suisse ambassadeur du numéro d’urgence européen, c’est un clin d’œil sympa», poursuit le célèbre moustachu.

Mais la genèse de cette jolie aventure est sous nos latitudes: baptisée Le 144, la chanson originale vise à aider les enfants à mémoriser le numéro destiné aux urgences médicales en Suisse. Trois chiffres loin d’être ancrés dans les mémoires: il y a deux ans, un sondage révélait que seule une personne sur deux connaissait le 144 dans notre pays.

Directrice de Firstmed, école de premiers secours basée à Lausanne, Maddalena Di Meo a fait le même constat. «Le 144 reste très méconnu. Or en situation d’urgence, chaque minute compte. En Suisse, le taux de survie à un arrêt cardiaque oscille entre 5% et 7%.» En mai dernier, la menue Veveysanne a donc eu l’idée d’une chanson pour populariser le numéro et timidement contacté le chanteur pour enfants à cet effet.

«Henri Dès a accepté, les bras m’en sont tombés. Mon culot a payé»

«Il est très rare que j’écrive une chanson sur commande. Mais l’idée d’aider à ce que le 144 reste dans les mémoires m’a plu», relate le papa de la Petite Charlotte, qui s’est rapidement mis à la tâche. «En général, je compose mes chansons en deux jours, dans la matinée uniquement, après la douche et le petit-déjeuner. Je m’y suis mis un matin, l’idée est arrivée, et j’ai terminé le lendemain.»

Une maquette voix-guitare est rapidement enregistrée et transmise pendant l’été à Maddalena Di Meo qui, enchantée, donne son feu vert. Elle planche en parallèle à l’élaboration d’un petit ouvrage illustré à vocation pédagogique, Il faut sauver grand-maman! destiné à accompagner le disque. Imprimé à 2000 exemplaires, le livre-CD vient d’être mis en vente et s’arrache déjà. «Henri Dès a été d’une générosité immense», loue la jeune femme, aux anges. L’artiste de 73 ans, lui, confirme s’être contenté d’un cachet «modeste».

Cliquer sur la pochette du CD pour entendre la chanson.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais fin septembre, persuadée que la chanson avait un avenir au-delà de nos frontières, Maddalena Di Meo contacte l’association qui promeut le numéro 112 à travers toute l’Europe. «Je me suis rendue à Bruxelles pour faire écouter la chanson. Elle a beaucoup plu et Henri Dès a été nommé ambassadeur officiel du 112.»

Seconde version

Le chanteur enregistre donc dans la foulée une seconde version de sa chanson, rebaptisée Le 112. «La mélodie est la même, le texte est identique. Seul le numéro change», explique-t-il.

Cette semaine, la Veveysanne est retournée à Bruxelles, à la rencontre d’eurodéputés français cette fois. Objectif: les inciter à distribuer le livre-CD dans les classes de l’Hexagone. «Leur accueil a été enthousiaste», se réjouit la jeune femme. En Suisse aussi, la chanson déploie ses premiers effets: «Je l’ai récemment fait écouter à ma petite-fille. Deux semaines plus tard, elle a spontanément composé le 144 après qu’une de ses amies a fait un malaise dans une boîte de nuit», relate Henri Dès.

(nxp)

(Créé: 07.11.2014, 09h45)

Mots-clés

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Herrmann en vacances
Plus...