René Longet: Pendant ce temps… les bois tombent

La revue des blogsPascal Gavillet: Zvyagintsev place la barre haut d'entrée. Rémi Mogenet: Animaux dans la ville: l'Amérique naturelle. Jean-Rossiaud: Le candidat de la transition salue le ministre de la transition. Daniel Warner: The End of Liberal Internationalism. Jean-René Belliard: Comprendre l'après-Daech.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

René Longet: Pendant ce temps… les bois tombent

Le départ forcé d'une présidente certes loin d'être parfaite et son remplacement par des coalitions vacillantes d'humains encore plus vacillants a fait qu'à Brasilia on a baissé la garde. Pire, ce pouvoir vacillant a besoin des voix du lobby agricole bien représenté au Parlement: près de 220 élus sur 500... Le président Temer, non élu mais en fonction depuis un an, depuis la procédure de destitution de Dilma Roussef, est très proche d'eux, voire pourrait être pris pour leur créature. Et on laisse faire, on revient en arrière, des années lumière en arrière. Des milliers d'hectares sont en train de tomber sous le vacarme assourdissant des tronçonneuses. Le marché, plus ou moins noir, du bois tropical est florissant. Et surtout, après les arbres, c'est le règne d'immenses monocultures de soja, transgénique essentiellement. Culture totalement industrielle, avec quasiment aucun emploi, car entièrement mécanisée, et qui sert non pas à nourrir les humains …

Pascal Gavillet: Zvyagintsev place la barre haut d'entrée

Heureusement, l'enthousiasme s'est rapidement installé en compétition, grâce au souffle personnel du dernier film du Russe Andrei Zvyagintsev, ce Faute d'amour qui nous a un peu laissé au bord du précipice, sans même un espoir ou un personnage auquel se raccrocher. Quête d'un enfant qui a disparu, qui a fugué parce que ses parents, séparés, ni ne l'aimaient ni ne s'aimaient, et qu'il a possiblement préféré aller voir ailleurs. Le drame, anodin, se mue en enquête, plus radicale, épousant les contours d'une mise en scène où l'émotion dépasse de loin la démonstration. Un film à l'estomac, âpre et désenchanté, apparemment sans solution, à la fois lisible et flou. Et un grand film qui se profile déjà comme un sérieux candidat à la palme. (...)

Rémi Mogenet: Animaux dans la ville: l'Amérique naturelle

Nous connaissons tous les images d'écureuils parcourant les cités américaines et s'approchant des hommes sans crainte. L'Européen s'en étonne: les animaux sauvages dans son continent se cachent. D'où vient une telle différence? (...) À Washington l'État fédéral a voulu laisser tellement de verdure entre ses bâtiments officiels que les écureuils sont innombrables, et qu'ils prennent, comme les oiseaux, des couleurs: car, généralement, en Amérique, ils sont gris. Dans les temps anciens, les animaux blancs étaient sacrés, magiques: ils étaient des messagers d'en haut. Il était impossible aux chasseurs de les tuer. Toutes leurs flèches et leurs balles demeuraient vaines! On voit des traces de cette tradition dans le célèbre lapin blanc d'Alice au pays des merveilles. Or, à Washington, dans la pelouse, nous avons vu un écureuil blanc. Il annonçait, peut-être, la présence du dieu de l'Amérique, de son ange! Ou la protection des touristes que nous étions. L'approbation du génie américain, quant à notre présence en ces lieux! Ou bien il annonçait un danger, comme la Vouivre du capitaine Lacuson. Dieu sait. Est-ce que le temps que nous avons passé à l'admirer nous a sauvés d'un péril à venir? La Providence a de ces mystères. (...)

Pascal Décaillet: Thierry Apothéloz, bulldozer, anti-caviar !

Son exploit ? C’est d’avoir été désigné candidat dès le premier tour, avec une majorité absolue de 257 voix ! Dans un parti où règnent les clans et où pleuvent les dagues, c’est un résultat remarquable. Là aussi, il faut décrypter le signal : la base socialiste perçoit qu’elle a besoin, pour la bataille de 2018, d’un bulldozer. Un candidat qui connaît le terrain comme sa poche. Avec, dans les tréfonds de l’âme, la rage militante. Car il s’agira, dans ces élections cantonales, face à une Entente en parfait ordre de bataille, de chercher la brèche. C’est la stratégie de Murat, et sa cavalerie, à la bataille d’Eylau, le 8 février 1807. Ça passe, ou ça casse : le Verniolan sera l’homme de ce pari. Car enfin, au printemps 2018, les Genevois n’éliront pas trente-six socialistes. En vouloir deux au Conseil d’Etat est déjà bien gourmand, face aux lignes de défense de l’Entente. Et ma foi, s’il devait n’y en avoir qu’un, cela sera-t-il à tout prix la conseillère d’Etat sortante ? (...)

Jean-Rossiaud: Le candidat de la transition salue le ministre de la transition

Je me suis lancé il y a quelques mois dans la course aux élections législatives en tant que candidat de la transition dans la circonscription Suisse-Liechtenstein et depuis j’ai reçu le soutien de Demain en Commun, d’Europe Ecologie Les Verts et du Parti Socialiste. Je suis connu en effet pour mon engagement associatif et politique en France, en Suisse et en Europe sur les thèmes de l’écologie et de la solidarité internationale. Je suis un promoteur de la monnaie complémentaire, le Léman, de l'économie sociale et solidaire et de l’économie collaborative des communs. Après la victoire d’Emmanuel Macron, la nomination aujourd’hui d’un ministre d’Etat de la transition écologique et solidaire en la personne de Nicolas Hulot est une excellente nouvelle pour toutes celles et ceux qui oeuvrent depuis longtemps, au quotidien, pour une transition écologique et solidaire. A titre personnel, j’en suis ravi. (...)

Sylvain Thévoz: Trump en goguette : gare aux dégâts

Donald Trump se rend pour un voyage de 8 jours au Moyen-Orient et en Europe. Qu'en attendre? Pas grand chose. Si ce n'est, malheureusement, des dégâts. (...) Le président va enchaîner les lieux symboliques et chargés d'histoire, lui dont l'ignorance crève l'écran et dont la sensibilité et la finesse semblent faire cruellement défaut. Il évite au passage soigneusement l'Iran, alors qu'un nouveau président y sera élu ce vendredi et que le pays oscille dans sa révolution.[1] De toute façon, les américains n'ont jamais rien compris à l'Iran. Il n'y a aucuns espoirs que cela ne change avec Trump. Le président américain va, à la vitesse de l'éclair, faire le tour des problèmes du moyen-orient, y mélanger allègrement business, politique et religion. Il faut se préparer au pire. Au mieux il suscitera de l'incompréhension, si tout va pour le mieux, de l'indignation. Le pire ? Personne ne peut l'envisager. (...)

Daniel Warner: The End of Liberal Internationalism

The visit of the Chinese President Xi Jinping to the United Nations Office in Geneva in January and his subsequent Davos speech praising multilateralism were clear signs of Chinese interest in a new world order. The recent May 14-15 Chinese summit on the Silk Road initiative was another indication. The project - part of the ambitious “One Belt, One Road” dream of recreating the ancient route through a network of commerce to link East and Central Asia and beyond - promises more than $1 trillion in infrastructure investments in over 60 countries in Europe, Asia and Africa. The Chinese government has already announced that its businesses have signed projects worth $304 billion in Belt and Road countries between 2014 and 2016. While China continues to expand its economic interests, the United States is embroiled in a serious domestic crisis over President Trump and his associates possible collusion during the 2016 presidential campaign as well as possible charges of obstruction of justice. A special counsel has been named to investigate. In the foreseeable future, all eyes in Washington will focus on internal American politics. (...)

Jean-René Belliard: Comprendre l'après-Daech

Nous allons publier, sur plusieurs jours, compte-tenu de sa longueur, un document rédigé par le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et le cercle de réflexion de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure française (DGSE). Il ne s'agit pas d'un document analytique et il ne représente la position officielle d'aucun des organismes participants. Il s'agit des résultats de réflexions partagées par plusieurs spécialistes. L'objectif est de favoriser un dialogue entre des professionnels du renseignement et des experts qui œuvrent dans différentes disciplines au sein d'universités, de groupes de réflexion, d'entreprises privées ou d'autres établissements de recherche, en France, au Canada et ailleurs. Il se peut que certains spécialistes qui ont participé à ce groupe de réflexion défendent des idées ou tirent des conclusions qui ne concordent pas avec les points de vue du SCRS ou de la DGSE, mais c'est précisément ce qui rendait utile la tenue d'un tel dialogue. Le document a été publié en mai 2017. Il a été mis à jour par nos soins lorsque cela s'avérait nécessaire en raison de l'évolution des évènements depuis sa parution. (...)

Jean-Michel Olivier: Ma thèse en 180 secondes

Très belle finale suisse, jeudi soir, à Uni Dufour, de Ma Thèse en 180 secondes. Animation punchy de Tanya Chytil (TSR). Excellente prestation des 15 candidats en lice. Et — tout orgueil paternel mis à part ! — concert de louanges pour la lauréate, Sarah Olivier, Prix du Public (pourtant venu en masse, et en car, de l'EPFL) et Prix du Jury ! La finale européenne aura lieu à Liège le 28 septembre. (TDG)

Créé: 19.05.2017, 13h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Suède renonce à poursuivre Assange
Plus...