Le physique reste la clé du succès des femmes

EtudeUne étude effectuée par des chercheurs écossais révèle que l'esprit n'est pas considéré comme un atout chez une femme.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Drôle, imaginatif et beau parleur: les hommes peuvent compenser un physique peu avenant par leur créativité, une arme de séduction. En revanche, elle ne se révélerait pas si efficace pour les femmes, selon une étude publiée dans la revue Royal Society Open Science.

«Des hommes créatifs avec des visages peu attrayants suscitaient quasiment le même niveau d'attrait que des hommes très séduisants mais moins créatifs», explique à l'AFP Christopher Watkins, psychologue à l'Université d'Abertay en Ecosse et auteur de l'étude.

Des hommes et des femmes ont été invités à noter, sur photo, l'attirance de huit hommes et de huit femmes. Un premier groupe a été chargé de noter leur degré d'attractivité en se basant uniquement sur leur physique. Puis, les chercheurs ont associé à chaque portrait des indications sur le niveau d'expression et de créativité de la personne représentée.

Ces expériences montrent que des hommes perçus comme peu attrayants plaisent tout de même s'ils font preuve d'imagination. Les hommes les plus convoités restant, tout de même, ceux perçus comme physiquement attrayants et créatifs.

Effet pénalisant

Mais pour les femmes, les résultats sont moins encourageants. Le physique reste la clé du succès. Selon un premier test, non seulement l'esprit créatif n'augmente pas le pouvoir de séduction des belles femmes, mais en plus il pénaliserait les moins attirantes.

Des résultats qui restent encore à confirmer, car un autre test effectué par le chercheur semble moins précis et laisse penser que l'imagination pourrait être un atout pour toutes les personnes physiquement peu séduisantes, de sexe masculin ou féminin.

«D'une certaine façon, les femmes créatives qui ont des visages peu attirants semblent être pénalisées», constate Christopher Watkins. Le psychologue note le décalage entre ces conclusions et les nouveaux modes de rencontre, des sites et des applications qui se basent, pour la plupart, essentiellement sur les photos.

«Certaines plates-formes dont nous disposons pour faire des rencontres ne sont pas forcément très favorables aux personnes aux qualités plus discrètes», note le chercheur. (ats/nxp)

Créé: 20.04.2017, 17h59

Articles en relation

Des sites internet libèrent la parole des femmes

Sexisme ordinaire Des femmes ont eu l'idée de répertorier les réflexions qu'elles reçoivent sur internet et le résultat fait froid dans le dos. Plus...

Le sexisme contre les politiciennes est répandu

Droits humains Des dizaines de parlementaires dans le monde ont révélé pour la première fois dans une étude les abus dont elles ont fait l'objet. Plus...

«Les élus préfèrent parler du loup que des femmes»

Berne Une politicienne pousse un coup de gueule contre le sexisme qui règne au sein du Parlement, peu sensible à la question féminine. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...