La Une | Mercredi 27 août 2014 | Dernière mise à jour 12:10
Mode

Vers un retour de John Galliano ?

Mis à jour le 18.01.2013

Après quelque deux ans d'absence, le couturier John Galliano devrait retrouver le chemin des studios de création, invité ces trois prochaines semaines à New York par Oscar de la Renta pour se «réacclimater».

«J'ai fait et dit des choses qui ont heurté les autres, spécialement les membres de la communauté juive. J'ai exprimé mon chagrin en privé et en public pour la peine que j'ai causée, et je continue à le faire», a déclaré John Galliano.

«J'ai fait et dit des choses qui ont heurté les autres, spécialement les membres de la communauté juive. J'ai exprimé mon chagrin en privé et en public pour la peine que j'ai causée, et je continue à le faire», a déclaré John Galliano.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

[Alt-Text] >

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«John et moi nous connaissons depuis des années, et j'admire beaucoup son talent», a expliqué Oscar de la Renta vendredi au quotidien spécialisé Women's Wear Daily (WWD).

«Il a travaillé dur et longtemps à son rétablissement et je suis heureux de lui donner la possibilité de s'immerger à nouveau dans le monde de la mode, et de se réacclimater à un environnement où il a été si créatif», a-t-il ajouté. «Tout le monde a droit à une deuxième chance, surtout quelqu'un d'aussi doué que John», a ajouté Oscar de la Renta, en ajoutant que l'ancien directeur artistique de Dior, qui a suivi une cure de désintoxication, «faisait tout ce qu'il fallait».

«Je suis un alcoolique»

Oscar de la Renta n'a pas évoqué de projet précis durant le séjour de Galliano, 52 ans. Contacté, le studio n'a pas souhaité commenter. La carrière de Galliano, considéré comme l'un des plus grands talents de sa génération, s'était brisée sur ses excès en 2011, après des injures antisémites dans un café parisien, qui lui ont valu d'être condamné à 6000 euros d'amende avec sursis en septembre 2011 à Paris.

Dior l'avait licencié en mars 2011, après 15 ans passés dans la vénérable maison qu'il avait propulsée au sommet des griffes du luxe. Son excentricité purement «british», son perfectionnisme et une énergie créatrice hors du commun ont longtemps fait de ses défilés l'apogée des collections parisiennes. «Je suis un alcoolique», a confié Galliano dans le même numéro de WWD.

«Depuis deux ans, je suis en cours de rétablissement. Il y a plusieurs années, j'ai plongé dans la folie de la maladie. J'ai fait et dit des choses qui ont heurté les autres, spécialement les membres de la communauté juive. J'ai exprimé mon chagrin en privé et en public pour la peine que j'ai causée, et je continue à le faire». Quasi invisible depuis sa chute, il n'a pas pour autant complètement abandonné la création. En juillet 2011, il avait notamment créé la robe de mariée de Kate Moss et assisté au mariage de la top model, une amie proche.«Kate m'a permis de redevenir John Galliano. Je ne pouvais même plus tenir un crayon». (afp/Newsnet)

Créé: 18.01.2013, 19h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11

Septième édition pour le guide «A Table»

Téléchargez l'application