Maurice-Ruben Hayoun: Je me souviens de ce jour il y a cinquante ans

La revue des blogsFrançois Baertschi: Merkel et Macron: deux risques écologiques pour Genève. Hélène Richard-Favre: La prédiction de l’archevêque de Mossoul. Marie-France de Meuron: Qu’est-ce que l’esprit ? Rémi Mongenet: L'Amérique et ses tours. Olivier Emery: Arrogance. André Thomann: Le mot et la chose...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Maurice-Ruben-Hayoun: Je me souviens de ce jour il y a cinquante ans

Le 5 juin 1967, dans un pays arabe d’Afrique du Nord. Il n’y avait pratiquement plus de juifs dans la ville et dans le pays. L’indépendance avait sonné le glas de toutes les communautés de la région, ils étaient tous partis. Une poignée d’inconscients étaient restés, confiants et croyant qu’ils seraient bien traités à la mode arabe : on se soumet, on reconnaît la supériorité de la religion musulmane et tout se passera bien. Mais lorsque peu d’années plus tard, survint ce jour fatidique du 5 juin 1967, tout changea. L’adolescent qui se tenait dans le magasin de son père ressentit soudain un malaise : les Arabes qui passaient sur le trottoir bordant le commerce de son père regardaient l’intérieur de ce magasin de manière étrange. Cela devenait inquiétant. Le mystère fut élucidé par un infirmier ami de ses parents. Mais que se passe t il demanda l’adolescent ? L’homme répondit : l’armée d’Israël a bombardé les pays arabes à ses frontières… Le jeune homme fut saisi d’effroi. L’homme n’en dit guère plus et observa un silence gêné. Il ne pouvait pas prêter de noires arrière-pensées au garçon qui lui faisait face. Au bout de quelques minutes il s’en alla. Le père n’était toujours pas de retour. Quand soudain un Arabe arriva en trombe sur son vélo, se précipita dans le magasin en criant : le sang rouge des Juifs ! (...)

Hélène Richard-Favre: La prédiction de l’archevêque de Mossoul

Dépecer le Proche-Orient comme s’y emploie de longue date ce qu’il est convenu d’appeler la communauté internationale ne peut rester sans conséquences. Quel que soit le créateur de cette force terroriste appelée Daech ou Etat islamique, elle agit. Ses opérations, elle les revendique. Et nos dirigeants se confondent en condoléances aux victimes et en -nouvelles- mesures de sécurité à prendre ou autres états d’urgence à instaurer. Pendant ce temps-là, des citoyennes et des citoyens sont interrogés par autant de journalistes mandatés pour recueillir leurs témoignages et leur réactions tandis qu’ils ont ou non assisté à telle ou telle explosion ou à tel ou tel massacre. La vie continue, entend-on souvent, c’est le meilleur moyen de montrer aux terroristes qu’on n’a pas peur. (...)

François Baertschi: Merkel et Macron: deux risques écologiques pour Genève

(...) Question écologie, le président français et la chancelière allemande devraient d'abord balayer devant leur porte et, plutôt que passer leur temps à des déclarations grandiloquentes, agir pour améliorer notre cadre de vie. Ici et maintenant. Prenons la France qui conserve la centrale nucléaire du Bugey, tout près de Genève, faisant ainsi peser des risques considérable sur notre République et canton. Au moment où la centrale de Mühleberg, près de Berne, va bientôt être arrêtée et les autres centrales devraient suivre le même chemin (pas assez vite malheureusement), le risque vient maintenant de la région française. Le nouveau ministre, M. Hulot, dont la fondation est soutenue par EDF, ne semble pas aller dans cette direction et s'apparente plutôt à un coup médiatique. La menace du réacteur du Bugey reste toujours là et démontre une fois de plus que la politique régionale est un leurre puisque tout se décide à Paris. Soyons juste avec M. Macron, puisque les 10 autres candidats à la présidentielle française - dans la tradition jacobine centralisatrice et pro-nucléaire - auraient mené plus ou moins la même politique, à quelques nuances près. uant à l'Allemagne de Mme Merkel, elle mène dans un registre différent une politique hypocrite en matière énergétique. (...)

Marie-France de Meuron: Qu’est-ce que l’esprit ?

Une entrevue radiophonique de Montserrat Gascon, d’origine catalane, espagnole, nous offre son vécu très incarné de l’Es-piri-tu, autrement dit « Tu es le feu divin ». Partant, du corps, avec des formations bien classiques – ostéopathe, infirmière, étudiante en médecine – elle effectue sa thèse d’ostéopathie sur le péricarde. En médecine chinoise, cet organe a son propre méridien – contrairement au cerveau !- le Maître du Coeur, terme qui en dit long sur sa responsabilité en nous. Connecté à de multiples organes, le péricarde est concerné dans moult pathologies et Montserrat Gascon a créé sa démarche thérapeutique : la libération du péricarde. M C nous dévoile toutes les perceptions, tant anatomiques qu’étymologiques et sensorielles dont elle a pris conscience avec son corps, son âme et son esprit. Elle nous transmet une large connaissance, synthèse de ce qu’elle a reçu des différentes grandes traditions,passant des Chinois aux Amérindiens… Rémi Mongenet: L'Amérique et ses tours

On progresse sans cesse dans l'ingénierie et la connaissance des matériaux et de leur résistance, et on bâtit des tours toujours plus impressionnantes. Je ne suis pas de ceux qui critiquent ces progrès, qui regrettent les petites maisons d'autrefois, comme même était J.R.R. Tolkien, que pourtant j'admire. Mais je m'insurge contre le mensonge consistant à dire que le mécanique englobe l'organique, et que les forces physiques englobent les forces esthétiques. Je crois cela faux, même si en France on le soutient souvent, et ce qui le prouve, c'est New York, où non seulement on fait des tours plus hautes et massives qu'à Paris, mais où, également, on y ajoute continuellement un sens esthétique, des références aux églises, aux temples, aux palais enchantés - tandis que, à Paris, on fait dans le fonctionnalisme le plus prosaïque, comme si l'esthétisme devait être brutalement laissé au passé. Je ne rejette pas la science des matériaux, mais aimerais voir ramener dans l'architecture le souci esthétique ancien, notamment en France - mais même l'Amérique à vrai dire peut faire mieux à cet égard. (...)

Olivier Emery: Arrogance

(...) Les climato-septiques/critiques sont donc moins ignorants qu'arrogants. Leur mépris criminel d'une évidence attestée depuis longtemps n'est tout simplement pas acceptable. C'est une insulte à la création, à l'humanité et par ricochet au Créateur.

André Thomann: Le mot et la chose

C'est chez nos voisins français une manie amusante et quelquefois irritante que cette idée que le mot vaut la chose, voire lui est supérieur et qu'il s'agit dès lors de s'attaquer au mot pour modifier une réalité déplaisante ou infamante. (...) On s'en voudrait de ne pas rappeler aux Français que notre Conseil fédéral n'a pas changé de nom depuis sa création en 1848, que le nombre de conseillers fédéraux depuis plus de cent cinquante ans ne dépasse que de peu la centaine, certains conseillers, n'ayant pas démérité, ayant tenu le poste quinze, vingt ans et plus. Enfin, changer le mot peut se révéler faible. Dans certains cas, il faut carrément le supprimer. C'est ce que voulait le président Hollande (désormais ex-). Le mot, c'était 'race'. Il est évident que si on interdit le mot, là aussi, la chose disparaît. Les races n'existant plus, le racisme n'existe plus non plus. C'est aussi simple que ça. Moi, je n'y aurais pas pensé, il faut des grands esprits pour mettre le doigt sur un problème et tout de suite le résoudre…

John Goetelen: Brigitte rit sur des bancs de Comoriens morts

(...) Dire « du » Comorien, en riant, avec en arrière-plan les milliers de migrants noyés, il fallait oser. Une bonne blague potache d’ado en goguette. Quelqu’un peut-il dire au jeune Emmanuel qu’il n’est plus à la pause champagne d’une grande banque en train de se lâcher avec ses collègues? Quelqu’un peut-il « Make Emmanuel great again? » (ou at last). Un communiqué de l’Élysée reconnaît une plaisanterie pas très heureuse et malvenue. Mouais. Imaginez si Sarko avait fait cette blague… Bon, à quand du sans dents? Ou de la Brigitte, assise sur un banc… de migrants Comoriens morts? Au fait c’est kwassa, un Comorien? (...)

Pascal Décaillet: Emmanuel et les âmes promeneuses

Révélés par le Parisien, les huit points-clefs du Plan Macron pour la réforme du travail dévoilent, pour peu qu'il en fût encore besoin, le vrai visage de ce nouveau Président : un libéral, peu soucieux de lien social, nourrissant des rêves d'affranchissement de l'individu par la réussite de l'entreprise. C'est son droit. Et je veux croire que les Français l'ont élu en connaissance de cause. (...) (TDG)

Créé: 05.06.2017, 18h42

Articles en relation

Daniel Neeser: Ascension et Pentecôte, les deux fêtes qui nous font adultes

La revue des blogs Jacques-Simon Eggly: Merkel, Macron, le retour du Général de Gaulle. Pascal Décaillet: Donald et les gardiens du Temple. Grégoire Barbey: L'ego trip d'Alexandre de Senarclens. Bernard Comoli: La FUNAI change de président. Pascal Holenweg: "Le Plaza ne doit pas mourir" Plus...

Demir Sönmez: Punis pour avoir dit la vérité

La revue des blogs Magali Orsini: La parole au Grand Conseil. Charles Selleger: Stratégie électorale au PLR Genève. Jean-Noël Cuénod: Affaires – les Macron's n’ont rien compris. Mireille Vallette: Le Centre islam et société en pleine phase de conquête! Rodolphe Weibel: Lac, une dialectique habile, mais biaisée. Plus...

John Goetelen: Cyril Hanouna homophobe ? L’affaire prend un nouveau tour

La revue des blogs Daniel Sormani: Les missions de service public de la Gérance Immobilière Municipale. Lise Wyler: La politique, pouah! Jean-Michel Olivier: Deux personnages en quête de sens. Daniel Warner: Trump Shoves Europe Off the Stage. Sylvie Neidinger: Nouvelle carte 3D du SITG Plus...

Claude Bonard: Tous au Port Noir !

La revue des blogs Pierre Scherb: La preuve par pièce de théâtre que l'immigration nous appauvrit. Rémi Mogenet: New York gothique. Xavier Comtesse: Pierre Maudet en charge de la transition numérique! Pascal Holenweg: De qui et de quoi Macron est-il le nom ? Pascal Décaillet: 2018, la voracité de l'Entente ! Plus...

Grégoire Barbey: Et si Pierre Maudet abandonnait la Police?

Larevue des blogs Christophe Ebener Des arc-en-ciel dans une zone villa, c’est plutôt sympa non ? Thierry Apothéloz: Il ne nous diviseront pas. Olivier Perroux:Youpi, on supprime des bus. Pascal Holenweg: Sortir de la logique punitive. Vincent Strohbach: Lettres à ma fille, La discipline... Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les CFF s'engagent pour la biodiversité
Plus...