Xavier Comtesse: Les montres suisses et le marketing savonnette Lux!

Les blogs de la TribuneApple est passé maître dans le savoir-faire de ce genre de marketing… en véhiculant l'idée que leurs utilisateurs sont des génies...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés.

Xavier Comtesse : Les montres suisses et le marketing savonnette! Dès 1928, le savon LUX était vendu à grand renfort d’images hollywoodiennes avec des slogans du genre: « 9 sur 10 stars utilisent LUX »…aujourd’hui, plus de 80 ans plus tard, le marketing horloger, présent cette semaine à Genève, semble faire globalement pareil sauf qu’on paie encore plus cher les vedettes du cinéma mondial pour juste porter des montres... Et si nous prenions une position inversée. A savoir que cela marche – que l’industrie est florissante – indépendamment de la faiblesse de ce type de marketing. Alors de quoi s’agit-il au juste? Et bien il y a quelque chose du genre: « romancing the consumer » comme le dirait les anglo-saxons. (…) Apple est passé maître dans le savoir-faire de ce genre de marketing… en véhiculant l'idée que leurs utilisateurs sont des génies... on s’en doutait! On peut trouver des stratégies équivalentes dans d'autres produits suisses...comme le couteau suisse et MacGyver dans l'idée d'être débrouillard quelque soit la situation ou le "what else" de George Clooney pour Nespresso, rendant ainsi tout produit concurrent forcément moins bon…

Béatrice Deslarzes : Les EMS sont remplis de vieux et de vieilles… qui aimeraient bien finir dans la dignité leur parcours de vie qui leur paraît beaucoup trop long .. Pourquoi ne pas accéder à leur demande? Pourquoi prolonger cette vie qui devient indigne? Pourquoi s'acharner inutilement alors que la mort peut être une délivrance? Pas de peur inutile concernant la mort car elle fait partie de la vie dés le début!

Laurent Naville : Les idées folles d'Adèle Thorens Certaines personnes ont l'air de savoir mieux que nous ce qui est bon pour la population. "Ne faites pas ci, ne faites pas ça. Vous n'êtes que des ignorants, vous ne savez pas gérer votre vie, laissez nous nous occuper de vous!"… Non j'exagère, nous n'en sommes pas encore là. Mais les chefs des Verts suisses ont émis dans la presse dimanche passé leur prochaine idée d'initiative populaire. « (…), Aucun article ne définit dans la Constitution ce que doit être l’offre alimentaire en Suisse. (…)». Voilà le constat d'Adèle Thorens, conseillère nationale vaudoise et co-présidente des Verts suisses. J'aimerais pouvoir dire que cela part d'une bonne intention, mais je ne ferai même pas cet effort. Cette volonté de toujours remplir un vide juridique inutile est complètement folle. La constitution suisse est en train de devenir un vrai bottin téléphonique, et c'est regrettable. (…) La conséquence directe d'une telle idée, c'est inévitablement la hausse des prix. Comment permettre à la population de ne pas voir son pouvoir d'achat diminuer drastiquement ? Aucun problème, Madame Thorens a la solution! «Il faut (…) intervenir sur les assurances, les loyers ou les salaires. » Finalement, l'équation est toujours très simple pour les étatistes. Comment régler les problèmes liés à l'étatisme ? En rajoutant davantage d'étatisme!...

Charly Schwarz : Vert’libéraux, ma lettre de démission… En tant que membre du comité, j’ai soulevé des questions et tenté d’initier des débats qui ont été majoritairement refusés par la présidence. Cela a malheureusement généré une ambiance délétère au sein du comité. Laurent Seydoux et Sue Putallaz ont alors choisi comme instrument de gestion de conflits le pur et simple mobbing sur ma personne. (…) Si on ajoute à cela les nombreux autres non respect des statuts et des lignes directrices, l’autoritarisme régnant dans tous les échanges, les membres insatisfaits signifiant par écrit leur déception, la stagnation d’un parti qui devrait être normalement en progression, je fais le triste constat d’une asphyxie d’un jeune parti qui aura peine à survivre s’il n’accepte pas le débat démocratique…

Jean-Marc Genet : Personne n’a oublié l’épidémie d’« obamania » (…) Ce 20 janvier 2017 marquera l’inauguration du mandat du président que les Américains auront élu en novembre de l’année précédente. Personne n’a oublié l’épidémie d’« obamania » qui avait frappé le monde, et la presse singulièrement, quand les démocrates ont choisi le jeune sénateur de l’Illinois comme candidat à la présidence en 2008. Tous les superlatifs y sont passés. Alors, dans trois ans, quel nouveau président prêtera serment sur la Bible ? Un démocrate ? Un républicain ? Un homme ? Une femme ? Un Latino-américain ? Ce n’est pas encore l’heure des paris. Cet automne auront lieu les élections de mi-mandat, qui « lanceront » les deux dernières années de la présidence Obama. La période dite du « canard boiteux »(lame duck). Par ce qualificatif peu élégant, les Américains désignent un président en fin de mandat parce qu’il ne peut pas se représenter. Ces élections sont généralement difficiles pour le parti au pouvoir. En 1978, une forte poussée des républicains au Congrès de Washington annonçait le raz de marée en faveur de Ronald Reagan deux ans plus tard…

Daniel Warner : Francois Hollande's Escapade, the NSA… The recent revealing photos of Francois Hollande's evening escapade together with the sudden hospitalization of the erstwhile (?) partner/First Lady Val←rie Trierweiler raise most interesting questions. Specifically, together with the blowback from the Snowden/NSA revelations we are obviously entering a new era of defining the private/public domains. While we all appreciate how technology has brought the world closer together, the invasion of privacy issue can no longer be ignored. We certainly like to communicate, but we are getting worried that most if not all of our private communications have entered the public domain. Hollande's January 14 press conference was riveting. (…)

Grégoire Barbey: L'irresponsabilité financière n'a pas de parti L'irresponsabilité financière à Genève est autant imputable à la gauche qu'à la droite. En règle générale, la gauche veut augmenter les recettes pour dépenser davantage, pensant ainsi améliorer les prestations et aider les plus démunis. Mais jamais elle n'envisage de rembourser la dette. Alors que cette même gauche attaque sans cesse le principe des créances, elle préfère continuer à payer des intérêts chaque année (qui sont tout ça de moins d'argent disponible pour les prestations publiques). (…) A Genève, la dette devient réellement une urgence, et si nos responsables actuels s'en soucient si peu, c'est probablement parce qu'ils ne seront pas aux manettes de la République lorsqu'il s'agira d'en rembourser chaque denier. A titre personnel, le principe de l'endettement public ne me dérange pas, pour autant qu'il soit contrôlé et compris comme une nécessité selon certains facteurs et non comme un oreiller de paresse sur lequel s'appuyer lors des débats budgétaires… Marie-France de Meuron : A propos d'avortement(s) Hommelibre nous propose à ce sujet une réflexion très fouillée dans beaucoup de dimensions. Si le sujet de l'avortement revient dans le débat publique, pas seulement en Suisse, c'est bien qu'il ne peut pas être résolu à coup de votations(s) et de conclusions binaires « oui ou non ». L'organisme humain est d'une intelligence extraordinaire pour permettre la conception, la maintien de l'enfant dans l'utérus et son expulsion. De nombreux mécanismes sont concernés, des plus physiques au plus psychiques. La raison n'est donc pas seule en cause. L'expérience de la conception , de la grossesse et de l'enfantement permettent à la femme de découvrir d'autres dimensions d'elle-même. Selon sa structure psychique, son mode de vie et de fonctionner, elle utilisera ces expériences pour se développer dans une dimension ou une autre, que ce soit par le refus ou l'acceptation. (…) Pour chaque femme, la situation est complexe. Si le sujet de l'IVG revient en force, c'est peut-être aussi parce que la société a réglementé bien plus la sortie de l'état de grossesse plutôt que d'approfondir les éléments de l'enclenchement du processus.

Jean-Souhel Gowrié : Les votations suisses sont "illégitimes" Edition 19:30 de la RTS samedi 18 janvier : résultats des votations égyptiennes sur la nouvelle constitution. Après l'introduction habituelle, donc banale, la présentatrice appelle "sa correspondante" au Caire, afin que cette dernière nous renseigne mieux sur ces votations, et lui pose la question suivante : "en effet, Marion Touboul, avec 38.6% de participation, on peut se poser des questions sur la légitimité de ce résultat". Comme le montre le tableau joint, édité par l'office fédéral des statistiques, sur les 43 dernières années, depuis 1970, on a vu la moyenne de 50% dépassé à...4 reprises, seulement. Si l'on prend le nombre de sujets votés, cela fait 11 sur...127. Durant cette même période,19 années se sont distinguées par un taux de participation inférieur à...40%. Toujours dans cette même période, le taux de participation moyen de 13 années était inférieur au taux "égyptien" moqué par la présentatrice.

Darius Azarpey : Iran, analyse post-électorale (…) Rohani affiche son ouverture par le dialogue et par ses photos sur les réseaux sociaux. Vêtu de sa tenue de sport et de ses lunettes de soleil, il parcourt le plateau et les paysages iraniens comme pour appeler le peuple à prendre enfin du bon temps, comme pour inviter les touristes à découvrir le pays qui, derrière lui, se rappelle soudainement, après des années d'oubli, de sa beauté, de son héritage et de son histoire. Son héritage, les médias internationaux en parlent. La promotion du tourisme par les médias porte ses fruits. Blogs, témoignages et reportages sur CNN, Al Jazeera, France 24 et d'autres grands noms du média occupent les écrans. Pourquoi ce soudain attrait pour le tourisme en Iran ? Le temps où la diplomatie poussait les pays occidentaux à fermer les yeux sur les vues imprenables et les paysages antiques de l'Iran est-il révolu ? Si la politique du pays continue à fleurir, il est certain que la région sera prochainement une source sans égale d'émerveillement et de découverte pour les voyageurs.

(TDG)

Créé: 20.01.2014, 19h48

Articles en relation

Paolo Gilardi: Aéroport, pas sur le dos des riverains et des travailleurs

Les blogs de la Tribune Aujourd’hui, Cointrin fait figure de pièce maîtresse d’un projet de développement économique, celui souhaité par les banquiers... Plus...

Jean-François Druz: Rencontre en pleine mer entre Cochin et Malé

Les blogs de la Tribune Ils nous expliquèrent qu’ils avaient dérivé depuis le Sri Lanka, il y a quelques vingt ans... Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Première rencontre Macron-Poutine
Plus...