Un pas de plus vers la billetterie électronique

MobilitéLe système testé en Valais par CarPostal fait ses preuves. Les CFF embarquent dans une expérience nationale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils sont déjà près d’une centaine à avoir craqué pour CIBO. Cette billetterie électronique – «Check in, be out» – est en test depuis mai dans une trentaine de cars postaux circulant en Valais. «Environ trois quarts de ces voyageurs utilisent régulièrement ce système et en sont très satisfaits», assure Santiago Garcia, chef du projet chez CarPostal. Aujourd’hui limitée au réseau urbain sédunois et à la ligne de bus Sion-Martigny, l’expérience pourrait être étendue à d’au­tres régions du canton d’ici à la fin de l’année.

L’avantage de CIBO? Plus besoin d’acheter son ticket à l’avance. Pour l’utiliser, il suffit de télécharger l’application idoine sur son smartphone et d’y enregistrer ses coordonnées. Ensuite, chaque fois que le client monte dans un bus, il n’a qu’à appuyer sur la touche «Check in» qui s’affiche sur son écran. Mais nul besoin de répéter ce geste à la fin du trajet: le système détecte que son portable n’est plus connecté au wi-fi et enregistre sa sortie. «Cette saisie automatique est particulièrement appréciée», constate Santiago Garcia. En l’absence de réseau wi-fi, un simple émetteur de type Bluetooth dans le véhicule pourrait faire l’affaire, note le spécialiste.

Le client reçoit à la fin du mois seulement le décompte de ses parcours effectifs, avec sa facture totale. Là encore, le succès est au rendez-vous, selon le chef du projet. «Nos utilisateurs voient que nous calculons systématiquement le meilleur prix possible.» Ainsi, un voyageur ayant multiplié les trajets se verra facturer l’équivalent d’une carte multicourses ou d’un abonnement mensuel.

Cette expérience pilote, com­me d’autres menées en Suisse, inspire les acteurs majeurs des transports publics. Les CFF et la compagnie ferroviaire BLS (Bern-Lötschberg-Simplon) ont annoncé hier vouloir étudier avec CarPostal une solution commune destinée à simplifier la vie de leur clientèle. Ce n’est qu’une déclaration d’intention, insistent les partenaires. Mais un essai devrait être effectué cet automne auprès de clients intéressés. S’y ajoute la volonté du Conseil fédéral de développer le «mobility pricing» pour adapter les tarifs à la demande et fluidifier le trafic (notre édition du 1er juillet). Le chemin vers la «mobilité intelligente» semble donc tout tracé en Suisse.

«Nous voulons travailler ensemble, pour offrir aux transports publics un système innovant qui vienne de la branche», souligne Donatella Del Vecchio, porte-parole des CFF. Selon elle, l’avenir passe par des solutions de plus en plus individuelles et confortables, pouvant convenir aux voyageurs réguliers ou occasionnels.

Et le SwissPass, le sésame rouge lancé l’an dernier dans tout le pays? Ce standard unique de contrôle constitue la base pour les prochaines étapes, relève le communiqué diffusé hier. Donatella Del Vecchio tient à rassurer celles et ceux que la technologie effraie: «Le SwissPass restera disponible sous forme de carte, car tout le monde ne possède pas un smartphone.» (TDG)

Créé: 07.07.2016, 08h14

Articles en relation

Plus besoin de billet, un smartphone suffit

CarPostal Un test du système de billetterie électronique débutera le 10 mai sur la ligne CarPostal reliant Sion à Martigny (VS). Plus...

Une application pour payer son billet de car postal

Smartphones Dans douze communautés tarifaires de Suisse, les utilisateurs des transports publics peuvent acheter des billets électroniques sur leur smartphone, souligne CarPostal. Plus...

CarPostal poursuit son expansion en France

Transports publics L'entreprise suisse de transports publics va exploiter un nouveau réseau urbain dans la région du Languedoc-Roussillon (F). Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...