La Une | Mardi 2 septembre 2014 | Dernière mise à jour 02:40
Montreux

Deux Prix Nobel de la paix manifestent en marge de la conférence

Si les rues de Montreux sont désertes ce matin, des groupes de manifestants s'attroupent en ce moment près du centre des Congrès.

1/6 Une collectif de femmes demande un cesser-le-feu immédiat en Syrie. A gauche, Shirin Ebadi, et à droite, Mairead Maguire, toutes deux Prix Nobel de la Paix
DR

   

Sur le même sujet

Galerie photo

Montreux se prépare pour Genève 2

Montreux se prépare pour Genève 2
Les préparatifs de la conférence de la Paix sur la Syrie.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Ambiance tendue près du centre des Congrès ce matin. Une centaine de manifestants pro-Assad agitent des drapeaux et clament leur soutien au régime syrien. La manifestation serait autorisée, d'après un policier sur place.

A quelques pas de là, un groupe d'une vingtaine de femmes vêtues de Burka et de masques blancs réclament, elles, un cesser-le-feu immédiat en Syrie. Ce collectif venu du monde entier est emmené par deux femmes Prix Nobel de la Paix, Mairead Maguire et l'avocate iranienne Shirin Ebadi. D'après cette dernière, le collectif demande que les femmes syriennes aient une plus grand place dans le processus de paix. «Le plus important, c'est que les armes se taisent en Syrie, que les femmes participent aux négociations, et quel le régime tombe pacifiquement», souligne Shirin Ebadi.

Rues désertes
Après l'incessant ballet, mardi soir sur la Riviera, de voitures de police et d'hélicoptères, c'est une ville de Montreux incroyablement calme qui s'est réveillée ce mercredi matin. Un impressionnant dispositif policier, certes, quelques manifestant pro-Assad venus accueillir la délégation syrienne à l'hôtel Majestic et puis rien. Les rues sont désertes.

Alors que le ministre syrien des affaires étrangères Walid Al Moallin est conduit très discrètement de son hôtel au Petit Palais, où il négociera la paix en Syrie dans le cadre de la conférence Genève-2, de nombreux partisans du régime sont donc présents non loin du Majestic. Notamment un haut dignitaire religieux du patriarcat d'Androche, venu en habit de pope saluer la délégation. Mais aussi Elias Shamoun, informaticien et ancien sergent de l'armée syrienne, arrivé exprès de Bruxelles. «Je n'attends rien de cette conférence, explique-t-il. C'est l'armée qui va l'emporter et le régime ramènera alors la paix!» (TDG)

Créé: 22.01.2014, 11h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Jean DE LA TOUR

22.01.2014, 12:24 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Prix Nobel de la Paix, Mairead Maguire : elle accuse l'état d'Israël de commettre "l'Apartheid et le nettoyage ethnique contre le peuple palestinien", elle est arrêtée le 28 septembre à son arrivée à Tel Aviv. (wiki) Répondre



Sondage

Avec Belinda Bencic, la Suisse tient-elle sa nouvelle Martina Hingis?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce