Le PLR est le vrai faiseur de majorité au Parlement

SuisseDans le classement du «Blick», Daniel Brélaz est l'élu le moins assidu. Le PLR Jacques Bourgeois a presque toujours voté comme la majorité du Conseil national.

Jacques Bourgeois (PLR/FR) dans la ligne du gouvernement

Jacques Bourgeois (PLR/FR) dans la ligne du gouvernement Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un an après le triomphe des partis de droite lors des élections fédérales, le Blick est revenu sur l'année parlementaire écoulée. Et le constat est sans appel: lorsque le PLR et l'UDC votent ensemble, les autres partis ne peuvent que regarder, résume le tabloïd zurichois dans son édition du 5 décembre.

Mais cette belle harmonie n'est pas systématique sous la coupole fédérale. Car lorsque les deux formations s'opposent, les lauriers du vainqueur reviennent souvent au PLR, plus à même de nouer des coalitions de circonstance. «Ce parti est devenu une machine à majorité», souligne le politologue Michael Hermann.

A ses yeux, c'est vraiment là que se concrétise le glissement à droite du parlement Auparavant, c'étaient le PDC et le PBD qu'il fallait s'attacher pour voir un sujet triompher. Maintenant, une majorité sans le PLR est presque inconcevable.

UDC, «nein-sager» et indécis

Cet état de fait se retrouve au niveau des parlementaires. Selon le Blick, parmi les 50 élus qui s'opposent le plus souvent à la majorité figurent 47 UDC. Ce sont également les membres de l'UDC qui se montrent les plus indécis.

Pirmin Schwander (UDC/SZ) est ainsi l'élu qui dit «non» le plus souvent, dans 53,8% des cas. Et Thomas Matter (UDC/ZH) est celui qui a le moins d'avis tranché avec 12,4%, à égalité avec son collègue Hans-Ueli Vogt (UDC/ZH). Pour Michael Hermann, c'est le signe que la politique d'opposition du parti marque encore très fortement les esprits de ses membres.

A l'inverse, les élus du PLR occupent les premières places parmi les piliers de la majorité. Jacques Bourgeois (PLR/FR) arrive même en tête, avec un taux de 98,4%.

Brélaz en tête des absentéistes

C'est également un autre Romand que le Blick a trouvé dans son classement des parlementaires les moins assidus. Et à ce petit jeu, c'est Daniel Brélaz (Verts/VD) qui remporte la palme avec un taux d'absentéisme de 29%.

Le conseiller national a visiblement eu de la peine à gérer conjointement son mandat à Berne avec celui de syndic de Lausanne, estime le quotidien zurichois. Mais la situation est appelée à changer puisque désormais, c'est Grégoire Junod qui dirige l'exécutif lausannois depuis 2016.

Quant au parlementaire qui s'est le plus excusé, il s'agit de Giovanni Merlini (PLR/TI) avec un taux de 59,7%. Le conseiller national a raté les deux dernières sessions pour raisons de santé mais il a annoncé son retour pour la session d'hiver. (nxp)

Créé: 05.12.2016, 11h02

Articles en relation

Les multinationales devront montrer patte blanche

Transparence fiscale Le Conseil fédéral a transmis mercredi au Parlement un projet visant à améliorer la transparence fiscale des grands groupes. Plus...

Immigration et questions sociales en toile de fond

Session parlementaire Le Parlement entame le 28 novembre sa session d'hiver. Au menu: budget, assurance maladie, et bilatérales. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: les séjours linguistiques aux Usa ont chuté
Plus...