L'immigration continue de reculer en Suisse

PopulationLe solde migratoire a diminué de 11,9% au premier semestre de cette année. La baisse est très marquée pour les ressortissants de l'UE.

Fin juin 2017, 2'042'132 étrangers vivaient en Suisse. Parmi eux, 15,6% étaient originaires d'Italie, 14,9% d'Allemagne, 13,2% du Portugal et 6,3% de France.

Fin juin 2017, 2'042'132 étrangers vivaient en Suisse. Parmi eux, 15,6% étaient originaires d'Italie, 14,9% d'Allemagne, 13,2% du Portugal et 6,3% de France. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'immigration nette a de nouveau reculé en Suisse. Le solde migratoire, soit l'excédent d'arrivées par rapport aux départs, a diminué de 11,9% au premier semestre 2017 pour s'établir à 25'526 personnes.

Cette baisse a été particulièrement marquée pour les ressortissants d'États membres de l'Union européenne (UE) ou de l'Association européenne de libre-échange (AELE), a indiqué lundi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Leur solde migratoire s'est réduit d'un cinquième (21,5%) pour s'établir à 6477 personnes, chiffre le plus bas depuis le deuxième trimestre 2005.

Moins de travailleurs européens

Durant le premier semestre 2017, l'immigration parmi la population étrangère résidante permanente a diminué de 6% par rapport à la même période de l'année précédente. Et l'émigration a baissé de 2,3%. Ils ont été 63'830 à s'installer en Suisse et 35'411 à quitter le pays.

Quant à l'immigration parmi la population étrangère résidante non permanente, elle a légèrement augmenté (0,8%) à 52'962 personnes. L'émigration a, elle, diminué de 3,6% pour s'établir à 31'377 personnes.

Entre début janvier et fin juin 2017, un total de 69'159 ressortissants de l'UE ou de l'AELE ont immigré en Suisse pour y travailler. Ce chiffre, en baisse de 1,8% par rapport au premier semestre 2016, comprend les résidents permanents et non permanents.

Le nombre de personnes venues en Suisse au titre du regroupement familial a reculé de 7,7%. Cette baisse concerne aussi bien les citoyens suisses (-9,4% ) que les ressortissants étrangers (-7,2 %).

Hausse des naturalisations

Fin juin 2017, 2'042'132 étrangers vivaient en Suisse. Parmi eux, 15,6% étaient originaires d'Italie, 14,9% d'Allemagne, 13,2% du Portugal et 6,3% de France.

Pendant le premier semestre, la citoyenneté suisse a été attribuée à 20'712 personnes, soit une augmentation de 7,4% par rapport à la même période en 2016. Un peu plus de 5000 d'entre elles ont bénéficié de naturalisations facilitées. (ats/nxp)

Créé: 17.07.2017, 16h08

Articles en relation

L'immigration européenne au plus bas

Suisse Le nombre d'Européens venus travailler en Suisse dépasse à peine les 15'000 personnes sur six mois. La tendance baissière se poursuit. Plus...

L'immigration issue de l'UE a reculé en 2016

Suisse La baisse de l'immigration a été particulièrement vive pour le Portugal, l'Espagne, et l'Allemagne, trois pays connaissant un taux de chômage en fort recul. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.