Beznau dans le viseur des antinucléaires

Politique énergétiqueDéfaits dans les urnes, les opposants à l'atome veulent désormais empêcher le redémarrage de la plus vieille centrale au monde.

Axpo aimerait redémarrer la centrale de Beznau 1

Axpo aimerait redémarrer la centrale de Beznau 1 Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’échec de l’initiative pour la sortie du nucléaire à peine digéré, les opposants à l’atome repartent au combat. Dans leur collimateur: les centrales de Beznau 1 et 2. «Quoi qu’il en soit, nous continuerons à lutter pour un arrêt immédiat et définitif de ces deux réacteurs», réagissait dimanche Roger Nordmann (PS/VD). Cet acharnement est assez logique. Le parc nucléaire suisse est composé de cinq centrales, dont les trois plus anciennes sont considérées comme les plus dangereuses. Le cas de Mühleberg ayant été réglé - elle fermera en 2019 - reste les deux centrales de Beznau. L’une d’elles est déjà à l’arrêt, en raison de problèmes liés à des défauts sur la cuve de refroidissement.

Mais juste avant la votation, Axpo a annoncé que Beznau 1 allait pouvoir reprendre du service. Rapport à l’appui, l’exploitant affirme que les problèmes constatés n’ont pas d’incidence sur la sécurité. Il estime même que cette centrale, la plus veille encore en activité au monde, peut durer jusqu’en 2030. Le réacteur aura alors 60 ans. De quoi faire s’étrangler les antinucléaires.

Beznau 1, que d’aucun imaginait en mort clinique, va-t-elle renaître de ses cendres? Le dossier est désormais sur la table de l’Inspectorat fédéral de la sécurité nucléaire (IFSN). «Nous prendrons le temps nécessaire pour étudier ces documents, explique David Suchet, porte-parole. Nous serons épaulés par un groupe d’experts internationaux». Pour l’IFSN, il est essentiel qu’il y ait des investissements qui permettent d’assurer une marge de sécurité jusqu’à la fin de l’exploitation.

«Encore faut-il qu’il existe les outils suffisants pour contrôler les centrales, réagit Lisa Mazzone (Verts/GE). Lors du débat sur la stratégie énergétique 2050, la majorité de droite a réussi à exclure de la loi un concept de sécurité renforcée pour les centrales vieillissantes. On peut craindre que les exploitants aient gain de cause en justice, s’ils veulent invalider l’ordonnance, car il manque la base légale.» Le défi de la sécurité pourrait bien se jouer devant les tribunaux. (TDG)

Créé: 28.11.2016, 12h04

Articles en relation

Les Suisses veulent du temps pour tirer la prise

Nucléaire Sans remettre en cause la stratégie, les Suisses ont décidé de laisser du temps à Doris Leuthard pour sortir du nucléaire. Plus...

Regards braqués vers la Stratégie énergétique 2050

Vote sur le nucléaire Les milieux économiques et le PLR doivent se déterminer désormais sur le référendum de l'UDC contre le projet de Doris Leuthard. Plus...

Genève réaffirme son engagement dans le combat antinucléaire

Votations du 27 novembre Les citoyens acceptent à 59% la sortie du nucléaire, un score net, mais loin du plébiscite. Réactions politiques. Plus...

Les Suisses refusent de limiter la durée de l'atome

Votations 27 novembre L'initiative des Verts «Sortir du nucléaire» a été refusée à 54,2%. Seuls quelques cantons romands et Bâle-Ville l'ont soutenue. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Finale de la Coupe de Suisse
Plus...