Schneider-Ammann «transpire la déconne»

AllocutionLes médias francophones se moquent ce lundi du discours décalé du président de la Confédération.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président de la Confédération a bien amusé ses compatriotes dimanche 6 mars, lors d'un (très, très sobre) discours sur l'importance du rire dans le cadre de la Journée des malades (voir vidéo ci-dessus). Le décalage entre le fond et la forme, entre le message et le ton de Johann Schneider-Ammann, a rapidement rendu la vidéo culte, provoquant des fous rires au-delà des frontières suisses.

«Regard figé sur son prompteur, air sérieux, voix monotone... Le président semblait plutôt très déprimé», note l'édition française du Huffington Post. Une communication «ratée», enregistrée qui plus est, «sur un fond "pélican et jet d'eau"» très original, souligne pour sa part Europe 1.

En Belgique, le site de la RTBF estime que «la mission est accomplie: on se porte beaucoup mieux après l'avoir écouté.»

«Aussi punk qu'un croque-mort»

Roi de la dérision, le petit écran a également rendu hommage à cette étrange prestation, de Touche pas à mon poste au Petit journal. Ainsi, Johann Schneider-Ammann est devenu la «nouvelle idole» du chroniqueur de TPMP Bertrand Chameroy (voir à partir de 5'35'' «Le Journal de Bertrand Chameroy»): «Je crois que c'est le mec qui était le mieux placé au monde pour parler du rire, il transpire la déconne.»

Du pain bénit pour l'équipe de Yann Barthès, qui n'a pas laissé passer l'occasion de se moquer de l'homme politique lundi soir sur Canal+ (à partir de 23'50'', voir vidéo ci-dessous): «Et lui, vous le connaissez?» lance-t-il à son public en montrant un portrait du président de la Confédération. «Comme tous les chefs d'Etat, il fait des allocutions. Et hier, il a fait une allocution pour la Journée des personnes malades», explique l'animateur. «Il a choisi une thématique: le rire. Le président suisse a choisi de parler du rire».

«Sur le papier, c'est plutôt une bonne idée, mais à l'écran ils ont juste oublié qu'il était aussi punk qu'un croque-mort. (...) Pas un sourire. Pas une touche d'humour», lâche le présentateur.

«Un discours sur le rire magistral de "glauquitude", résume-t-il. (...) Il a fait de la chaîne YouTube de la présidence suisse la chaîne YouTube la plus drôle du moment (...) Sans s'en rendre compte, il a fait l'allocution la plus drôle de toute l'histoire de la Schweiz

Le Petit Journal du 07/03 - Avec Bret Easton Ellis

(nxp)

(Créé: 07.03.2016, 21h26)

Articles en relation

Schneider-Ammann rencontre le président Rohani

Iran Le chef de la Confédération a rencontré son homologue iranien, samedi, à Téhéran. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Migrants: déjà 2700 morts en Méditerranée cette année
Plus...