Pas de base légale pour interdire le port du voile en Thurgovie

Motion rejetéeLe Parlement thurgovien a rejeté une motion UDC demandant de compléter la loi scolaire afin de disposer d'une base légale permettant d'édicter des règles sur l'habillement et éventuellement d'interdire le port du voile à l'école.

La motion demandait de compléter la loi scolaire afin de disposer d'une base légale permettant d'édicter des règles sur l'habillement et éventuellement d'interdire le port du voile islamique à l'école.

La motion demandait de compléter la loi scolaire afin de disposer d'une base légale permettant d'édicter des règles sur l'habillement et éventuellement d'interdire le port du voile islamique à l'école. Image: ARCHIVES-PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Parlement thurgovien a rejeté ce lundi 29 septembre par 62 voix contre 51 une motion de l'UDC exigeant que les écoles puissent interdire le voile islamique s'il provoque un conflit. La motion avait été déposée en réaction à un jugement du Tribunal fédéral (TF) concernant deux élèves musulmanes de Bürglen (TG).

Trois élus UDC thurgoviens demandaient dans leur motion de compléter la loi scolaire afin de disposer d'une base légale permettant d'édicter des règles sur l'habillement et éventuellement d'interdire le port du voile islamique à l'école.

En juillet 2013, le Tribunal fédéral s'était penché sur le règlement scolaire de Bürglen et l'interdiction faite à deux élèves musulmanes de porter le voile islamique. Le TF avait alors jugé que l'interdiction prononcée n'avait pas de base légale suffisante.

Dans sa réponse à la motion, le gouvernement thurgovien s'était déclaré prêt à élaborer les bases légales nécessaires. Les écoles pourraient ensuite édicter des règlements.

Voile islamique visé

Durant le débat au Parlement thurgovien, tous les partis se sont unis contre la motion de l'UDC. Le droit actuel permet déjà d'édicter des règles d'habillement, ont-ils souligné. Les motionnaires ne visent en fait que le voile islamique.

La motion a été soutenue par l'UDC, l'Union démocratique fédérale et quelques députés PDC et PS. C'est une question de sécurité juridique pour les écoles, a indiqué un élu UDC.

Initiatives de l'UDC

Le port du voile islamique à l'école préoccupe plusieurs cantons. En Valais, par exemple, l'UDC a annoncé en mars le lancement prochain d'une initiative visant à interdire tout couvre-chef à l'école. La récolte des signatures devrait débuter cet automne.

A St-Gall, plusieurs motions sur le sujet ont été déposées par l'UDC et le PDC. Les Jeunes UDC veulent lancer une initiative pour exiger l'interdiction du voile dans les écoles du canton. Le gouvernement attend la publication d'un rapport sur les droits fondamentaux et les conditions de leur limitation.

Ce document tiendra notamment compte du rapport du Conseil fédéral sur le rôle des symboles religieux dans l'espace public. Il intégrera aussi les décisions à venir du TF sur le sujet. (ats/nxp)

(Créé: 29.09.2014, 16h28)

Articles en relation

Le voile pas interdit à l'école en Argovie

Religion Le gouvernement argovien ne devra pas élaborer de bases légales pour une interdiction du port du voile dans les écoles du canton. Le Grand Conseil a rejeté mardi, par 68 voix contre 59, une motion en ce sens du PDC. Plus...

Deux fillettes voilées à l'école saint-galloise

Au-Heerbrugg Malgré le vote de dimanche des citoyens d'Au-Heerbrugg (SG), deux fillettes somaliennes continueront à porter le voile à l'école primaire. Plus...

Un député veut interdire le port du voile à l'école

Genève Alors que l'école publique accorde des dérogations à des écolières pour porter le foulard en classe, le libéral-radical Pierre Weiss veut combler l'absence de base légale à Genève. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tamedia licencie 24 personnes
Plus...