«Le voile intégral n'a aucune signification»

SuisseL'interdiction du voile intégral en Autriche rencontre des échos positifs en Suisse. L'UDC veut faire voter le peuple à ce sujet.

L'UDC est en train de récolter des signatures pour une initiative populaire visant à interdire la burqa en Suisse.

L'UDC est en train de récolter des signatures pour une initiative populaire visant à interdire la burqa en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'interdiction de la burqa va s'inviter dans l'agenda politique suisse, après la décision de l'Autriche de prohiber le voile intégral dans les espaces publics. Les avis politiques sont en tout cas tranchés la plupart du temps, comme le relève le Blick dans son édition du 31 mars.

Pour Petra Gössi, la présidente du PLR, «si le voile ne répond à aucune obligation religieuse, il ne s'agit que d'une oppression de la femme et nous ne devons pas le tolérer.» A ses yeux, ce genre de tenue «n'est pas compatible avec nos valeurs fondamentales».

Elle n'a toutefois pas soutenu l'initiative populaire lancée par le conseiller national Walter Wobmann (UDC/SG) car elle estime qu'ancrer cette interdiction dans la Constitution n'est pas pertinent. Cette proposition a également été rejetée par le conseil des Etats.

Des musulmans pas opposés

Mais qu'en est-il dans la communauté musulmane? Selon Mustafa Memeti, directeur de la fédération islamique de Berne, cela ne posera pas de problèmes. «Comme imam et prédicateur, je peux affirmer que le voile intégral pour une femme n'a aucune signification.» Une telle interdiction n'enfreint nullement la liberté de croyance et de parole, ajoute-t-il.

La récolte de signatures pour l'initiative populaire «Oui à l'interdiction de se dissimuler le visage» a jusqu'au 15 septembre 2017 pour aboutir. Elle a de très bonnes chances, de l'aveu de ses soutiens et également de ses opposants.

Des cantons pourraient faire le pas

Petra Gössi, qui pense qu'une loi sera suffisante pour interdire la burqa, n'est pas la seule à appeler de ses vœux un contre-projet à cette initiative. Le PDC est également intéressé même si une majorité de son groupe aux Chambres est en faveur d'une interdiction.

«J'ai suivi les discussions en Autriche avec grand intérêt», a reconnu la conseillère nationale Ida Glanzmann (LU). Et l'exemple autrichien pourrait inspirer la Suisse sur certains points, ajoute-t-elle.

En attendant, plusieurs cantons pourraient interdire la burqa sur leur territoire, à l'image de ce qu'à déjà décidé le Tessin. Le nouveau conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay n'a pas de position tranchée sur la burqa mais il ne veut pas s'exprimer sur une possible interdiction au Valais. «Avec une burqa, on ne peut pas s'intégrer en Suisse.» Il est en outre impossible de décrocher un apprentissage et par la suite de trouver un travail, poursuit-il. (nxp)

Créé: 31.03.2017, 10h57

Articles en relation

Barbes «anormales» et voile intégral interdits

Chine Une région du nord-ouest du pays veut endiguer la montée du fanatisme religieux, source de nombreux conflits. Plus...

Loi anti-burqa: surtout des Suissesses amendées

Tessin L'interdiction de porter le voile intégral est en vigueur depuis l'été dernier. Seule une Saoudienne a écopé d'une amende. Les 5 autres cas concernaient des femmes au passeport suisse. Plus...

Le Conseil des Etats n'interdit pas la burqa

Suisse Contrairement au National, la Chambre des cantons a refusé une initiative visant à interdire de se dissimuler le visage. Plus...

Voile intégral bientôt interdit dans les lieux publics?

Autriche Le gouvernement autrichien a annoncé lundi vouloir interdire le port du voile islamique intégral dans les lieux publics. Plus...

Le Maroc interdit la fabrication et la vente de la burqa

Afrique Les autorités ont interdit la fabrication et la vente de la burqa, voile intégral musulman à l'afghane qui couvre complètement la tête et le corps. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...