La Une | Mercredi 24 septembre 2014 | Dernière mise à jour 06:15
Mobilité

La voiture électrique se dote d'un réseau national

Mis à jour le 21.11.2012 2 Commentaires

La première pierre d'un réseau national de recharge rapide pour voitures électriques a été posée mercredi au Stade de Suisse à Berne.

Image: Swiss eMobility

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La Suisse est l'un des premiers pays au monde à se doter d'une infrastructure couvrant tout le territoire, selon l'organisation Swiss eMobility.

Le projet «EVite», financé par le secteur privé, comble une lacune importante et pose un jalon sur l'agenda énergétique de la Confédération. Avec une recharge intermédiaire de 20 à 30 minutes, il sera possible de traverser toute la Suisse à l'énergie électrique.

Dans une première phase, au moins 150 colonnes de recharge seront installées jusqu'à la fin 2013, avec un coût de près de 50'000 francs par borne. Ce réseau de base sera étendu à l'ensemble du pays.

Les points de recharge EVite conviendront à toutes les voitures électriques vendues en Suisse. Selon les pronostics, 130'000 de ces véhicules devraient rouler sur les routes helvétiques en 2020.

Des stations-service, des garages et autres entreprises peuvent faire installer des bornes de recharge à leurs propres frais. Le revenu qu'ils pourront en tirer par la suite n'est pas encore défini, a expliqué à l'ats le secrétaire général de Swiss eMobility Jörg Beckmann. Il est envisageable qu'ils fixent eux-même les tarifs.

Des discussions sont en cours avec plusieurs partenaires, qui sont le TCS, Alpiq E-Mobility, Groupe E, Swisscom, Nissan Suisse, ABB, AMAG, EVTEC, EKZ, ewz et SOCAR Energy Switzerland. (ats/Newsnet)

Créé: 21.11.2012, 12h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Zora Masé

21.11.2012, 13:53 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Les voitures électriques ne polluent pas, mais leur électricité provient surtout du nucléaire. Ceci-dit le nucléaire pollue, contrairement à ce que l'on dit. Car l'extraction de l'uranium (pour les centrales nucléaires) pollue un max. Sans parler des déchets nucléaires (dégradables en millénaires). SOLAIRE OUI MERCI. Des panneaux solaires obligatoires sur tous les toits svp. Des voitures solaires. Répondre


Mikhail Ivanovich

21.11.2012, 12:48 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 2

Je croyais que le Conseil fédéral voulait forcer les gens à économiser l'électricité pour assurer son plan mal fichu de sortie du nucléaire. Répondre



Sondage

Le Conseil national demande que le budget de l'armée atteigne 5 milliards par an. Est-ce justifié?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce