La croix suisse a été bannie d'une école à Emmen

LucernePour ne pas «pénaliser» les enfants issus d'autres pays, la direction d'une école à Emmen a décidé de renoncer à un drapeau suisse peint sur un mur en béton de l'établissement.

La croix suisse du drapeau a été jugée déplacée par la direction de l'école d'Emmen.

La croix suisse du drapeau a été jugée déplacée par la direction de l'école d'Emmen. Image: Blick.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'est l'histoire d'un drapeau suisse peint sur le mur en béton d'une école à Emmen dans la canton de Lucerne. Un drapeau barré d'un cor des Alpes de couleur bleue qui sème le trouble. Car l’œuvre déplaît à la direction de l'école, explique le Blick.

Tout est parti du corps enseignant qui s'est tourné vers Peter Jans, dont l'association Emmenfarbig (Emmen en couleurs) se charge d'embellir les murs de la commune. Plus de 1000 personnes y ont participé ces sept dernières années.

La direction arrête tout

Il était prévu que les écoliers peignent sur le mur des instruments de musique. «Des enfants ont eu l'idée de peindre un drapeau suisse avec un cor des Alpes», explique Peter Jans au tabloïd. Un autre écolier a ainsi dessiné un instrument albanais avec l'aigle à deux têtes.

D'autres ont ensuite demandé à pouvoir peindre le drapeau de leur pays d'origine mais la place a manqué sur le mur. L'école compte des élèves de 28 nationalités et la direction a donc décidé de suspendre le projet «pour ne pas pénaliser les enfants».

Un drapeau suisse interdit?

Peter Jans a également été prié de couvrir les drapeaux existants mais il a d'abord demandé l'avis du conseil communal pour savoir si à l'avenir, il pouvait encore peindre le drapeau suisse.

Si les réactions sont contrastées parmi les élèves, les parents et les enseignants, le président de la commune Rolf Born (PLR) cherche à calmer les esprits. «Personnellement, je ne vois aucun problème à la croix suisse ou à l'aigle albanais dans l'enceinte de l'école.»

Il estime aussi que le cadre qui proscrit tout dessin politique, raciste ou appelant à la violent n'a pas été dépassé. Une rencontre avec les principaux concernés est désormais prévue pour décider de la suite à donner à ce dossier. (nxp)

(Créé: 12.06.2014, 11h49)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.