La Une | Mardi 23 septembre 2014 | Dernière mise à jour 00:15
Justice

La caisse-maladie KPT devra payer pour une dent cassée

Mis à jour le 04.02.2013 4 Commentaires

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de la caisse-maladie. Celle-ci devra rembourser les frais engendrés par une dent cassée lors d'une course à pied à Berne en 2011.

Contactée lundi, la KPT salue le jugement du Tribunal fédéral.

Contactée lundi, la KPT salue le jugement du Tribunal fédéral.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La caisse-maladie KPT devra prendre en charge les coûts d'une dent cassée à la suite d'un accident survenu en marge d'une course à pied en 2011 à Berne. Le Tribunal fédéral a rejeté un recours de l'assureur contre une décision du Tribunal administratif bernois.

D'après l'assureur, il manquait un facteur extérieur extraordinaire pour qu'il dût intervenir. Spectateur de cette course, l'homme avait signalé s'être cassé une dent après avoir heurté un panneau d'information. Répondant à la demande de son assureur, la victime avait précisé avoir été prise dans la cohue.

Une précision qui n'a pas suffi à la caisse-maladie KPT, laquelle aurait été d'accord de rembourser les frais si le choc avait été consécutif à une chute ou autre perte d'équilibre.

2700 francs de frais

Face au refus réitéré de son assureur de couvrir les coûts dentaires de près de 2700 francs, la victime a recouru auprès du Tribunal administratif cantonal, qui lui a donné raison.

A son tour, l'assureur a porté l'affaire devant l'instance supérieure. Pour le Tribunal fédéral, aucune explication supplémentaire n'est juridiquement nécessaire pour préciser la notion d'accident, ont fait valoir les juges de Lucerne dans leur arrêt.

Il était donc juste, selon eux, que la caisse-maladie prenne en charge les frais de dentiste. Celle-ci devra désormais également s'acquitter des frais de justice.

Contactée lundi, la KPT salue le jugement du TF qui «clarifie la situation juridique relative à la notion d'accident, ce qui en simplifie et harmonise l'appréciation». (ats/Newsnet)

Créé: 04.02.2013, 18h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

yvan-pierre chabloz

04.02.2013, 18:49 Heures
Signaler un abus 15 Recommandation 2

Cette caisse maladie est vraiment présomptueuse. Faire recours au tribunal fédéral pour une facture de 2700 francs, c'est vraiment se moquer de ses assurés et particulièrement de celui qui a dû porter cette affaire devant une juridiction cantonale. Les assurances trouvent plus facilement de l'argent pour payer leurs avocats plutôt que de régler un sinistre. Lamentable. Répondre


Cédric Jeanneret

04.02.2013, 18:36 Heures
Signaler un abus 13 Recommandation 2

pour une fois qu'un jugement est rendu en faveur d'un assuré… ces assureurs feraient tout pour ne pas dépenser un centime alors qu'on paie comme des c**s des primes ahurissantes tous les mois, et ce pour se retrouver sans rien dès qu'on a besoin d'eux… Mais ne vous inquiétez pas, KPT augmentera les primes, arguant qu'ils ont une augmentation de charges… Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce