La Une | Mercredi 23 avril 2014 | Dernière mise à jour 13:34
National

L'engagement de l'armée prolongé à Tripoli

Mis à jour le 27.11.2013

Par 145 voix contre 13, le Conseil national a accepté mercredi de prolonger cet engagement jusqu'en janvier 2016. Les coûts de l'opération sont estimés à 1,935 million de francs.

Les forces de l'ordre libyenne devant l'ambassade de Suisse à Tripoli.

Les forces de l'ordre libyenne devant l'ambassade de Suisse à Tripoli.
Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Un détachement militaire devrait continuer de protéger l'ambassade suisse à Tripoli pendant deux ans. Par 145 voix contre 13, le Conseil national a accepté mercredi de prolonger cet engagement jusqu'en janvier 2016. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Les coûts de l'opération, hors salaires de soldats, sont estimés à 1,935 million de francs. Un détachement de reconnaissance de l'armée 10 et le détachement spécial de la police militaire sont sur place depuis mi-janvier 2012.

Cet engagement est prolongé pour la troisième fois, a précisé Sylvie Perrinjaquet (PLR/NE) au nom de la commission. Il est important de maintenir une ambassade en Libye. Compte tenu du rôle de ce pays et de sa fonction de pont entre Europe, Afrique du Nord et Afrique subsaharienne, la Suisse a intérêt à participer au processus de stabilisation en développant des relations diplomatiques et économiques et en mettant en place un programme de coopération.

Les importations de pétrole n'ont cessé d'augmenter, la Libye est un acteur important de notre approvisionnement énergétique, a souligné la Neuchâteloise. En dehors de l'économie, il faut aussi penser à la problématique de la migration, a renchéri Didier Burkhalter, citant les drames de Lampedusa.

Deux tiers des migrants en provenance d'Afrique passent par la Libye, selon le conseiller fédéral. La Suisse doit soutenir les actions en faveur des plus faibles mais aussi la recherche de mesures plus durables.

La situation reste toutefois tendue en matière de sécurité. Pour assurer la sécurité de représentations étrangères, Tripoli a mis sur pied une police diplomatique, qui patrouille déjà auprès de l'ambassade suisse. Mais des mesures de sécurité supplémentaire s'imposent, d'après le ministre des affaires étrangères.

Opposition

Le Conseil fédéral est résolu à cesser dès que la situation de sécurité le permettra, a-t-il relevé. Des Verts et des démocrates du centre se sont néanmoins opposés à l'engagement.

La Suisse ferait mieux de fermer son ambassade sur place, d'après Hans Fehr (UDC/ZH). Comme elle l'a fait à Damas, a ajouté Geri Müller (Verts/AG). Sa proposition de renvoi au gouvernement avec pour mission de boucler la représentation à Tripoli et d'organiser une conférence de la paix a fait chou blanc.

Avant d'appeler l'armée, le Conseil fédéral avait recouru à des mercenaires de la société privée Aegis pour assurer la protection de l'ambassade lors de sa réouverture en octobre 2011. Ce qui lui avait valu une volée de bois vert de la part des commissions de politique extérieure du Parlement.

(ats/Newsnet)

Créé: 27.11.2013, 14h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Une télécabine urbaine à Genève, est-ce une bonne idée?