La Une | Vendredi 1 août 2014 | Dernière mise à jour 07:38
L'hommage d'Alain Berset

«J'aurais envie de jouer un air triste mais avec des notes d'espoir!»

Par Xavier Alonso. Mis à jour le 11.01.2013 1 Commentaire

Alain Berset rend hommage à Claude Nobs. Pianiste à ses heures, le ministre de la Culture jouerait un «air triste mais avec des notes d’espoir».

Alain Berset à propos du décès de Claude Nobs: «C’est évidemment une disparition très importante pour la Suisse, pour la musique, pour le jazz»

Alain Berset à propos du décès de Claude Nobs: «C’est évidemment une disparition très importante pour la Suisse, pour la musique, pour le jazz»
Image: laurent Crottet

Galerie Photos

Le Montreux Jazz orphelin de Claude Nobs

Le Montreux Jazz orphelin de Claude Nobs
Le fondateur du Montreux Jazz Festival est décédé. Il était une personnalité d'envergure mondiale. Retour en images sur un parcours hors du commun.

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le ministre de la Culture Alain Berset a tenu à rendre hommage à un «ambassadeur de la Suisse, du jazz et de la musique». Pianiste de jazz à ses heures, le conseiller fédéral socialiste est un régulier du Montreux Jazz Festival. «Il y a beaucoup de morceaux que l’on pourrait jouer dans ces circonstances. Je choisirais sans doute quelque chose qui exprime le sentiment de tristesse, mais qui comporterait des notes d’espoir!» glisse le ministre mélomane.

Alain Berset: «Claude Nobs était une personnalité passionnée qui a tenu et développé le festival jazz de Montreux pendant des décennies. Il a porté ce jazz au plus haut niveau international et je crois que cette passion qui l’animait pour la musique a permis ce petit miracle sur les bords du Léman. Le Montreux Jazz Festival rayonne sur le plan international et a permis le développement du jazz dans notre pays. C’est beaucoup d’émotion. C’est évidemment une disparition très importante pour la Suisse, pour la musique, pour le jazz.»

En habitué du festival, Alain Berset a rappelé quelques souvenirs personnels: «Dans les années nonante, un soir de concert, je me souviens d’avoir vu un piano dans un couloir sur lequel on pouvait enregistrer. Tout le monde pouvait jouer et ensuite un jury jugeait les pièces sans savoir qui avait joué. Le vainqueur était invité pour un concert l’année suivante. Au-delà des stars qui sont venues à Montreux, ce festival a aussi beaucoup fait pour la promotion de talents.»

Le talent du rayonnement

«Je n’ai pas eu de contacts personnels avec Claude Nobs. Mais j’ai une relation au festival comme la plupart des gens qui vont y écouter un concert. J’y étais la dernière fois en juillet 2011 pour un concert de Sting et je fréquente ce festival depuis plus de 20 ans», explique Alain Berset qui parle du Montreux Jazz Festival comme d’une «institution qui survivra à son créateur».

Et le ministre de poursuivre: «Car si vous êtes déjà allés à Montreux, vous savez à quel point ce festival permet aux gens de se retrouver et pas seulement dans les concerts dans les salles. Cette capacité à réunir les gens, à réunir aussi des artistes en train d’émerger et de grands talents confirmés, est l’un des talents qu’il a démontrés et qui font rayonner son festival et l’image de la Suisse à l’étranger», rappelle Alain Berset.

(Newsnet)

Créé: 11.01.2013, 13h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Migleu Pete

11.01.2013, 15:54 Heures
Signaler un abus 0 Recommandation 2

Enfin! J'éspère qu'ils proposeront de créer de véritables quartiers avec des rues, des cour intérieures, et des troittoirs ou il est agréable de se proméner, de "magasiner" er de prendre un café pour rencontrer ses voisins. Pourquoi pas? Répondre



Sondage

Faut-il dédier des terrains publics à la construction de coopératives d'habitation?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Arborez-vous le drapeau suisse à l'occasion du 1er Août?





Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11