Gel d'avril: aides prêtes pour les agriculteurs

SuisseLes autorités proposent plusieurs solutions financières aux cultivateurs qui ont été touchés par la mauvaise météo de fin avril.

Dans certaines régions, la neige avait fait son apparition fin avril.

Dans certaines régions, la neige avait fait son apparition fin avril. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Confédération, les cantons et les organisations agricoles ont pris les premières mesures pour aider les cultivateurs touchés par le gel de fin avril. L'aide aux exploitations et les crédits d'investissements sont au premier plan.

Les pertes des récoltes ne pourront être chiffrées précisément qu'en automne, écrit jeudi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) dans un communiqué. La plus grosse difficulté pour les agriculteurs est la préservation de liquidités à long terme et l'amélioration générale de la situation de l'exploitation. Un prêt remboursable sans intérêt peut dès lors être utile, écrit l'OFAG. Il est ainsi possible d'aider les exploitations qui manquent de liquidités à court terme.

Les agriculteurs concernés peuvent également demander au canton un sursis d'un an pour le versement des annuités de crédits d'investissements ou de prêts accordés au titre de l'aide aux exploitations. Enfin, si des cultures doivent entièrement être renouvelées, 50% des coûts peuvent être financés par des crédits d'investissements sans intérêt.

Aide immédiate

Ces trois mesures peuvent être appliquées immédiatement. Les moyens liquides du Fonds de roulement devraient suffire à répondre aux demandes motivées, ajoute l'OFAG.

La semaine dernière, le vice-directeur de l'OFAG Christian Hofer avait annoncé à la radio alémanique que Berne compte secourir les exploitations en situation d'urgence à l'aide d'un fonds de 50 millions de francs. Un tiers du fonds de soutien à l'agriculture, qui se monte à 155 millions, sera ainsi mis à disposition sous forme de crédits sans intérêt.

En complément aux mesures prises par la Confédération et par les cantons, et dans certains cas aux éventuelles assurances, le Fonds suisse de secours pour dommages causés par des forces naturelles (fondssuisse) soutiendra également les exploitations gravement touchées.

Les nuits très froides à la fin d'avril ont causé des dégâts aux arbres fruitiers dépassant les 100 millions de francs. Quant à la vigne, il est trop tôt pour tirer un bilan chiffré. Plus de 5500 hectares ont été atteints par le gel. (ats/nxp)

Créé: 08.06.2017, 15h35

Articles en relation

Graves dégâts aux cultures: des députés se mobilisent

Des élus PLR déposent une motion pour que l’Etat aide davantage les agriculteurs touchés par le gel en avril. Plus...

Les paysans devront passer à la caisse

Fiscalité agricole Pas de compromis à Berne sur l’alourdissement du régime fiscal touchant les agriculteurs transmettant leur domaine. L’arrêt du Tribunal fédéral de 2011 sera confirmé. Plus...

Le plan de bataille pour aider les paysans touchés

Canton du Valais Le Valais planche sur un catalogue d'aides aux agriculteurs après le gel. Et veut s'inspirer de son voisin vaudois. Plus...

Revenu des agriculteurs en hausse en 2016

Suisse Il a augmenté de 6,2% par rapport à 2015, notamment en raison d'une hausse de prix du porc. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...