Déprédations du Grand Théâtre: triple arrestation

GenèveDeux hommes et une femme, soupçonnés d'avoir participé aux déprédations du 19 décembre, ont été arrêtés à Genève, rapporte «Le Matin Dimanche». L'un d'entre eux ferait partie des «Black bloc».

Le 19 décembre 2015, les casseurs, qui ont notamment vandalisé la façade du Grand Théâtre, ont commis des dommages pour plusieurs centaines de milliers de francs.

Le 19 décembre 2015, les casseurs, qui ont notamment vandalisé la façade du Grand Théâtre, ont commis des dommages pour plusieurs centaines de milliers de francs. Image: LAURENT GUIRAUD-ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police genevoise a arrêté ces trois derniers jours trois personnes, deux hommes et une femme, soupçonnées d'avoir participé aux déprédations du 19 décembre à Genève lors d'une manifestation non autorisée réclamant plus de moyens pour la culture alternative, affirme Le Matin Dimanche.

Des casseurs, qui ont notamment vandalisé la façade du Grand Théâtre, ont commis des dommages pour plusieurs centaines de milliers de francs.

Selon le député du MCG Jean Sanchez, les trois suspects «dirigeaient le cortège». L'un des hommes appartient à la mouvance anticapitaliste des «Black bloc». La femme serait, elle, très proche, voire membre du centre culturel alternatif L'Usine. (ats/nxp)

(Créé: 13.03.2016, 08h22)

Articles en relation

Sa vitrine a été taguée et brisée: «J’en ai pour 15 000 fr. de dégâts»

Manifestation sauvage à Genève Dur réveil pour les commerçants victimes des casseurs dans la nuit de samedi à dimanche. Plus...

Jacques-Simon Eggly: Durcir la doctrine contre les casseurs

La revue des blogs L'ancien conseiller national libéral s'exprime sur l'intervention de la police face aux casseurs. John Goetelen sur les relations hommes-femmes, Christophe Zimmermann sur le Grand Conseil, et Maurice-Ruben Hayoun sur la politique française... Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.