La Une | Jeudi 17 avril 2014 | Dernière mise à jour 06:25
Législation

Berne refuse toujours d'interdire certains pesticides

Mis à jour le 11.03.2013 1 Commentaire

Alors que l'Union européenne envisage un moratoire de deux ans sur l'utilisation de certains pesticides nuisibles aux abeilles, le Conseil fédéral renonce à lui emboîter le pas.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

C'est la faute au parasite varroa. Et non pas celle des pesticides. C'est ce qu'estime le Conseil fédéral, face à l'hécatombe des abeilles.

On n'a pas constaté d'effets de ces produits, utilisés depuis dix ans, sur la mort des abeilles, a dit lundi le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, en réponse à plusieurs questions de conseillers nationaux. L'utilisation des pesticides incriminés est soumise à toute une série de prescriptions, a rappelé le ministre de l'agriculture.

Sans traitement des plantes, on enregistrerait une baisse de 30 à 40% de la production, a-t-il argumenté. Un retour à d'anciens produits est exclu pour des raisons toxicologiques, alors que d'autres produits de substitution nécessiteraient des taux de pulvérisation plus importants.

De surcroît, les pertes de colonies d'abeilles ne sont pas plus importantes dans les régions de plaine, où l'on utilise les pesticides, que dans les régions de montagne, a relevé le conseiller fédéral. Et d'ajouter que le rapport sur lequel se basent les autorités européennes présente des défauts, certains éléments n'étant pas pris en compte.

Pétition déposée

Une pétition exigeant l'interdiction immédiate de pesticides dangereux pour les abeilles a recueilli en un an 80'103 signatures. Récoltés par Greenpeace avec le soutien d'apiculteurs, les paraphes ont été remis fin février aux autorités fédérales.

Ils étaient joints à une lettre adressée à Johann Schneider-Ammann. Selon les activistes, il est urgent d'agir devant les hécatombes d'abeilles subies par les apiculteurs d'Europe et d'Amérique du Nord. (ats/Newsnet)

Créé: 11.03.2013, 16h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Dominique-Pierre Martin

11.03.2013, 17:24 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 1

curieux quand même de constater que les abeilles produisent plus et mieux dans les grandes villes ( sans pesticides ) qu'en pleine nature.....mais évidemment il faut protéger notre industrie chimique nationale ! allons allons réveillez vous on tue tout sur cette planète, l'homme y compris, et il faudra bien un jour que cela cesse ! tous les jours une nouvelle "saloperie" est portée au public.... Répondre



Sondage

La fondue sans alcool, une bonne idée?





Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11