Berne ne veut pas un 2e Fukushima en Suisse

Accidents nucléairesLe Conseil fédéral a mis vendredi en consultation jusqu'au 25 septembre une révision d'ordonnance qui vise à mieux protéger les Suisses en cas de catastrophe nucléaire.

Centrale de Beznau.

Centrale de Beznau. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La population doit être mieux protégée en cas d'accident dans une centrale nucléaire suisse.

Le projet découle des travaux d'un groupe de travail interdépartemental mis sur pied par le gouvernement en mai 2011, suite à la catastrophe de Fukushima. Elaboré en collaboration notamment avec les exploitants des centrales nucléaires et les cantons d'implantation (AG, BE, SO), il durcit les hypothèses de planification.

Un scénario plus critique devrait être appliqué en cas de situation météorologique moyenne. Le gouvernement part du principe que davantage de substances radioactives non filtrées seraient émises s'il se produit une défaillance avec grave endommagement du coeur du réacteur, non-fonctionnement de l'enceinte de confinement et un rejet non filtré de radioactivité.

Ce nouveau scénario de référence (dit «A4») correspond à un événement de niveau 7 sur l'échelle de gravité internationale (International Nuclear Events Scale), soit le degré le plus élevé.

Toute la Suisse

Des mesures de protection d'urgence pourraient dès lors s'avérer nécessaires bien au-delà d'un rayon de 20 km (ancienne zone 2, rebaptisée «zone de protection d'urgence 2»). Elles pourraient s'imposer dans le reste de la Suisse (ancienne zone 3) et impliquer davantage d'acteurs.

Parmi ces mesures figurent l'alarme, la distribution de comprimés d'iode, l'évacuation postérieure (lorsque des substances radioactives ont été libérées), l'approvisionnement en eau potable et la gestion du trafic. La plupart sont déjà réglementées par d'autres ordonnances.

D'une manière générale, le projet accorde plus d'importance à l'évacuation à grande échelle, et concerne aussi l'hébergement et la prise en charge des personnes évacuées.

Cantons et communes

Selon l'ordonnance en vigueur, les régions et communes situées dans des zones de protection d'urgence 1 et 2 doivent mettre en oeuvre certaines mesures. La révision du texte complète et précise leurs obligations.

Les cantons, régions et communes du reste de la Suisse ont désormais des responsabilités à respecter. Pour certains, la charge de travail augmentera, mais par rapport aux zones de protection d'urgence 1 et 2, la portée des obligations est nettement moins importante, assure le Conseil fédéral. (ats/nxp)

Créé: 02.06.2017, 10h03

Articles en relation

Berne aurait planifié cinq centrales à gaz

Stratégie énergétique La campagne pour la stratégie énergétique bat son plein. Mais Doris Leuthard n'évoque plus la possiblité de centrales à gaz pour remplacer le nucléaire. Le DETEC s'explique. Plus...

Cuve fissurée de Beznau: Greenpeace gagne

Suisse Le Tribunal administratif fédéral a donné raison à l'ONG, qui demandait à avoir accès à des documents sur la centrale nucléaire argovienne. Plus...

Nouvel obstacle pour la fermeture de Fessenheim

France La fermeture du site nucléaire de Fessenheim est dépendante de la mise en service de Flamanville. Plus...

Le décret sur la fermeture de Fessenheim est publié

France La centrale nucléaire de Fessenheim, beaucoup décriée, sera bel et bien fermée dans les prochaines années. Plus...

Nouvel épisode pour Fessenheim

France Le délai pour la fermeture de la centrale nucléaire est agendé pour fin 2018. Ségolène Royal souhaite que l'arrêt se fasse avant pour tenir la promesse de Hollande. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Canicule: la riposte
Plus...