La Une | Lundi 20 octobre 2014 | Dernière mise à jour 22:44
POLITIQUE

La Suisse a besoin des jeunes pour évoluer

Mis à jour le 17.11.2012 2 Commentaires

Les politiciens en herbe ont investi le Palais fédéral samedi à l'occasion de la 21e Session des jeunes. Ils ont reçu les louanges du conseiller fédéral Alain Berset.

Alain Berset a ouvert samedi au Palais fédéral, la 21e Session des jeunes.

Alain Berset a ouvert samedi au Palais fédéral, la 21e Session des jeunes.
Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le chef du Département fédéral de l'intérieur a balayé le préjugé selon lequel les jeunes ne s'intéressent pas à la vie politique, mais seulement à leur carrière et à la consommation. «En étant aujourd'hui rassemblés dans la salle du Conseil national, vous combattez ces a priori», a-t-il déclaré devant les quelque 200 jeunes présents.

«Vous êtes la première génération pour qui Internet et la globalisation sont la norme et ne pouvez qu'être très intéressés par la politique», a-t-il affirmé. «Vous devez comprendre ce que signifie la montée en puissance de l'Inde, comment la Chine évolue ou comment se comportent les Etats-Unis.»

Le plus jeune des conseillers fédéraux (40 ans) a exhorté les jeunes à tenter de transmettre leur vision du monde dans la politique. Il a expliqué que, d'après les taux de participation aux votations et élections, ceux-ci sont davantage engagés que leurs homologues de mai 68. «Nous avons besoin de vous pour faire évoluer la Suisse.»

Vers l'équité intergénérationnelle

«Nous devons faire plus pour améliorer les chances des jeunes dans la vie», a par ailleurs souligné le ministre. «La jeunesse d'aujourd'hui devra de facto s'affirmer sur un marché du travail européen très concurrentiel», a-t-il ajouté, selon la version écrite de son discours.

Selon le ministre de l'intérieur, il faut éviter de glisser vers une société à deux vitesses, un des risques de la mondialisation. D'autant plus que les jeunes se sentent plus discriminés que les aînés et peu respectés au travail, comme l'indique le Rapport social 2012 publié récemment.

Mathias Reynard primé

Outre l'intervention d'Alain Berset, l'assemblée plénière de la Session des jeunes a remis son Prix Jeunesse 2012, 5e du nom, au conseiller national Mathias Reynard (PS/VS). Elle a récompensé son engagement important en faveur de la jeunesse au cours de l'année écoulée, notamment pour l'accès à l'université de toutes les couches de la population.

C'est un autre parlementaire romand, le conseiller national Luc Barthassat (PDC/GE), récompensé l'an dernier, qui a remis le prix au député de 25 ans, le plus jeune du parlement, a communiqué le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ). La conseillère nationale Viola Amherd (PDC/VS) et l'ancienne conseillère d'Etat Dora Andres (PLR/BE) étaient aussi nominées.

«Il y a encore quelques années, j'étais au Parlement des jeunes du Valais et je n'aurais jamais imaginé être aujourd'hui conseiller national et pouvoir recevoir le Prix Jeunesse de votre part», a déclaré Mathias Reynard, par ailleurs co-président de l'Intergroupe parlementaire enfance et jeunesse depuis l'automne 2011.

Vote final dimanche

La Session fédérale des jeunes culmine chaque année avec le vote final sur les pétitions. Le but est d'atteindre pour chacune d'elles une majorité à l'assemblée plénière, afin de pouvoir remettre un suivi au président du Conseil national Hansjörg Walter (UDC/TG).

Des thèmes tels que la politique énergétique, la protection des données ou le vieillissement de la population sont abordés. Les jeunes les ont discutés jeudi et vendredi dans des groupes sous la direction d'experts et de politiciens.

La session des jeunes est organisée par le CSAJ, l'association faîtière des 65 organisations de jeunesse en Suisse. La Confédération la soutient à hauteur de 15'000 francs cette année. Des fondations et autres partenaires prennent en charge le reste du financement.

(ats/Newsnet)

Créé: 17.11.2012, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Jacques Joray

18.11.2012, 09:18 Heures
Signaler un abus

Une vérité de Monsieur de La Palice! Répondre


Bernard Giossi

18.11.2012, 16:45 Heures
Signaler un abus

"Ils" veulent faire croire qu'ils "aiment" ou respectent les jeunes alors qu'en réalité ils occupent tout l'espace et ne veulent absolument pas d'eux ni de leurs idées (sauf s'ils peuvent les exploiter à leur profit). Rien ne les effraye plus qu'une jeunesse vive, intelligente, saine désirant faire de monde de handicapés relationnels et de triste concurrence, son monde. Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Les selfies peuvent-ils être dangereux?