Sauthier: «Ça traîne. Je n’ai pas encore d’accord avec Servette…»

FootballLe latéral droit grenat négocie avec les dirigeants une prolongation de contrat. Pour Nsame des discussions se profilent aussi.

Sous les yeux de Fabry, Sauthier tente de barrer le chemin à Nuzzolo. Un capitaine exemplaire et performant.

Sous les yeux de Fabry, Sauthier tente de barrer le chemin à Nuzzolo. Un capitaine exemplaire et performant. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Forcément, il aimerait mieux savoir sur quel pied danser. Anthony Sauthier est très attaché à ce Servette FC dont il porte fièrement le brassard le plus clair du temps, mais il souhaiterait que sa situation personnelle soit réglée rapidement. Ici, pas de caprice. Juste la volonté d’aller de l’avant sereinement. C’est d’ailleurs aussi l’objectif des dirigeants servettiens ce printemps, la saison est propice aux négociations de contrat, c’est durant cette période que l’on consolide des structures qui doivent permettre aux Grenat de jouer la promotion lors de la prochaine saison.

Le souci, pour Sauthier, c’est que cela fait déjà un petit moment que les deux parties ne trouvent pas un juste milieu pour s’entendre. Le contrat du latéral droit prend fin en juin, mais Servette possède une option de prolongation pour douze mois supplémentaires, qu’il peut lever jusqu’au 31 mai. Comme le joueur donne satisfaction, les dirigeants servettiens veulent logiquement lui proposer un contrat de plus longue durée, soit jusqu’en juin 2020.

Volonté de reconnaissance

Sauthier n’y est pas opposé. «Mais ça traîne, soupire-t-il. Parce que nous ne tombons pas d’accord sur les termes du nouveau contrat. Je ne demande vraiment pas quelque chose de dingue, mais un petit sucre en fait, qui me montre la reconnaissance du club pour mon implication, sur le terrain et en dehors. Alors on en est là pour l’instant et je ne sais pas encore si je serai toujours servettien la saison prochaine…»

Sauthier intéresse d’autres clubs, dont certains de Super League. Que Servette fasse attention à ses sous est une chose, louable, qu’il ne caresse pas ses cadres dans le sens du poil en est une autre. Pour viser la promotion dans quelques mois, Servette aura assurément besoin d’un Sauthier performant et content avec son nouveau bail. De son côté, Faug-Porret, en fin de contrat en juin, aimerait savoir rapidement lui aussi si Servette le veut ou pas. Enfin, Yagan quittera les Grenat au terme de la saison.

Nsame: un cas délicat

Il en est un autre avec qui des discussions vont se profiler: Nsame. Le dossier est délicat: c’est Servette qui lui a tendu la main quand il avait des problèmes personnels extra-sportifs. Le buteur a remercié sur le terrain le club de sa confiance, en marquant but sur but cette saison. Il est encore sous contrat pour la saison prochaine mais les choses bougent vite: de par ses performances, il attire tous les regards et voudrait bien franchir un palier dès cet été. Autrement dit, quitter Servette pour la Super League ou l’étranger. Ambition légitime, il ne faut pas manquer le train quand il passe, dit-on…

Mais il y a un souci et c’est l’agent de Nsame qui le relève. «Je crois que ce que demandent les dirigeants de Servette pour un transfert n’est pas en rapport avec les prix du marché, explique Yvan Le Mée. Deux ou trois millions d’euros pour un joueur de deuxième division suisse, c’est trop. Je le sais parce que c’est ce qu’ils répondent à certains clubs qui ont pu les contacter pour se renseigner. Or avec de telles prétentions, cela ferme des portes et bloque la progression du joueur.»

Il n’empêche, c’est tout de même grâce à Servette que Jean-Pierre Nsame a pu se relancer, lui qui traversait une épreuve pénible. «Oui, mais on peut aussi se dire que sans Braizat, dont j’avais été l’agent, Nsame ne serait jamais venu, rappelle Le Mée. Qu’il est arrivé libre et que si un transfert se fait autour de 1 million ou 1,5 million – ce qui correspond aux cotes du marché – et pourquoi pas avec des bonus sur un prochain transfert, c’est une belle opportunité pour le club, comme pour la carrière du joueur. De mon côté, en tout cas, je regarde pour trouver un club qui pourrait lui convenir dans sa progression, afin de venir ensuite mettre ce club en relation avec Servette. Je veux croire que les dirigeants grenat sauront se montrer compréhensifs.»

Benfica a un œil sur Nsame. «C’est vrai, les Portugais regardent en tout cas, confirme l’agent. Benfica est un club dont je suis proche, mais je sais bien qu’il ne’y serait pas titulaire. Mais il y a aussi l’Allemagne, l’Angleterre. Et la Suisse, où il pourrait justement franchir un palier en Super League.» La piste de Bâle est sérieuse. YB aussi?

«Garder Jean-Pierre serait le meilleur transfert pour la saison prochaine», glisse Meho Kodro. Même si Nsame est sous contrat, est-ce seulement encore possible? (TDG)

Créé: 14.04.2017, 17h42

Dribbles

Le match Wil-Servette ce samedi, coup d’envoi à 17 h 45.

Les absents Servette est privé de Doumbia, blessé et de Delley, suspendu. Wil composera sans Freid, Gjoshi, Gomis, Lombardi, Ozokwo et Schäppi, blessés.

Le contexte Servette a bouclé son troisième tour sur deux nuls. Mais avec sept victoires avant. C’est la meilleure équipe de Challenge League en 2017. Wil, en proie à tous les tourments extrasportifs depuis le départ du riche président turque, perd des points sur le terrain et en dehors (retraits de la ligue).

Le mot de Kodro «Nous devons rester motivés et solidaires, parce que Wil, même dans ces circonstances, reste une bonne équipe.» D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un attentat à Manchester fait 22 morts
Plus...