Il y a encore plein d’interrogations autour d’un Servette en gestation

FootballLes Grenat attendent encore des renforts. Nsame veut toujours partir. Cadamuro pourrait l'imiter. Reprise un brin délicate…

Un galop de reprise d'entraînement, avant un test physique plus poussé. Chaleur ou pas, Servette se prépare.

Un galop de reprise d'entraînement, avant un test physique plus poussé. Chaleur ou pas, Servette se prépare. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après les tests médicaux de la veille, Servette a retrouvé la pelouse de Balexert ce mardi. Pour un test physique cette fois, avant un bref petit match. Une reprise normale, les Grenat ayant un mois devant eux avant le début du championnat, ce match contre Chiasso au Stade de Genève, le 22 juillet. Une première rencontre qui doit les placer immédiatement sur les bons rails, ceux devant conduire à la promotion en Super League, puisque c’est là l’objectif légitime du club.

Rien de simple: l’adversité est grande et les ambitions de Vaduz, Neuchâtel Xamax, Schaffhouse, voire Aarau empiètent sur celles de Servette. Il faut donc un contingent solide expérimenté, équilibré et dans l’idéal, tout entraîneur rêverait de pouvoir travailler dès le début de la préparation avec un groupe déjà constitué, ou presque.

Il y a encore du temps et pas d’urgence à proprement parler, mais pour l’instant, le Servette de Meho Kodro est loin d’avoir son visage définitif.

Les renforts déjà là

Pour l’instant, si l’on fait exception des jeunes qui grossissent les rangs (Castanheira, gardien venant de Sion, Antunes, Busset et Lungoyi des M18 et Lecureux, gardien des M21), seuls deux joueurs ont rejoint le groupe: Steven Lang et Dalibor Stevanovic.

Le premier est connu. Il a cartonné ce printemps avec Schaffhouse. «Et je compte bien continuer avec Servette, assure-t-il. Je suis conscient de ne pas avoir apporté tout ce que je pouvais lors de mon premier passage. Mais j’ai maintenant trouvé cette efficacité et j’espère pouvoir faire une grande saison.»

Le milieu de terrain slovène, lui, est tout aussi ambitieux: «Meho Kodro n’a pas eu de peine à me convaincre de venir ici, je le connais depuis la Real Sociedad. Il attend de moi que je me comporte en leader, sur le terrain et en dehors. Je suis là pour apporter mes qualités dans la création et pour faire le lien entre défense et attaque.»

Les renforts attendus

Pour le reste, Servette attend encore bien d’autres renforts pour étoffer ses rangs. Sébastien Wüthrich devrait être le prochain transfert annoncé, une fois qu’un arrangement sera définitivement trouvé avec Aarau. Mais il manque encore du monde pour se donner les meilleures chances de promotion. Derrière, notamment.

Les départs de Miguel Rodrigues (Thoune) et la non-prolongation de contrat de Jérémy Faug-Porret et de Tibert Pont, capables de rendre service en défense centrale, fragilisent ce secteur essentiel quand on veut monter.

Devant aussi, il faut trouver des solutions. Pour l’heure, il n’y a que Jean-Pierre Nsame qui est là comme réel buteur. Mais sa tête est déjà ailleurs: il veut partir pour Young Boys (lire ci-contre).

Là aussi, le sentiment de sérénité s’essouffle. «La situation n’est pas idéale, admet Kodro. Je préférerais avoir mon contingent bouclé pour travailler avec. Là, il y a plusieurs choses qui sont encore au conditionnel et il faut effectivement trouver des solutions rapidement.»

Les zones d’ombre

Outre ces renforts attendus et les solutions à trouver très vite, il y a encore quelques zones d’ombre. Elles concernent par exemple Yassine Maouche. Punit en fin de saison et placé avec les M21, il était présent à la reprise de l’entraînement. Mais en civil, devant le deuxième grillage que Servette vient d’installer avant les terrains et qui doit bientôt être recouvert d’une bâche, selon le responsable presse. Il faut croire que la transparence a ses limites…

Maouche, donc, regardait les siens sans avoir le droit de s’entraîner avec. Il sera libre à la fin du mois. Il est en contact avec plusieurs clubs, dont Zurich. Une fin en queue de poisson se profile. Rien n’a filtré de la discussion qu’il a eue durant l’entraînement avec le directeur sportif. «Pas de commentaire», a tranché Alain Studer. Wüthrich? «Pas de commentaire.» L’attaquant niçois Bosetti en stand-by? «Pas de commentaire non plus, on n’est pas pressé.»

Et Doumbia? Lui qui n’entre plus dans les plans de Kodro vient de se faire opérer de la hanche. Son contrat se termine en juin. «Le club va prolonger son bail de quelques mois afin qu’il puisse se soigner et se remettre en forme ici, explique Studer. Nous prenons nos responsabilités, humainement.»

Enfin, une menace qui plane: un possible départ de Liassine Cadamuro, qui laisserait Christopher Mfuyi bien seul. «La question est ouverte, lance Meho Kodro. Il pourrait avoir une offre, il faut voir…» Servette va devoir faire vite pour stabiliser sa défense centrale. Il recherche activement un cadre et un élément plus jeune. (TDG)

Créé: 20.06.2017, 18h48

L’épineux cas Jean-Pierre Nsame

Meilleur buteur de la saison passée en Challenge League avec 23 réussites, Jean-Pierre Nsame sera-t-il encore Servettien dans un mois, au moment de la reprise du championnat? Rien n’est moins sûr. Nous aurions voulu lui parler. Servette a refusé. Cela n’a pas empêché Nsame de lancer, en sortant du vestiaire pour l’entraînement: «Je ne suis pas là pour longtemps, tu peux l’écrire.»

Un message qu’il faut prendre pour ce qu’il est: le cri d’un joueur qui a déjà la tête ailleurs. On parle de Young Boys, qui a fait une offre de transfert au Servette FC. «Nous avons reçu une proposition, précise Alain Studer. Mais le niveau de l’offre ne nous permet pas de trouver un remplaçant à Jean-Pierre.»

Dans cette affaire, personne n’a tort. Servette veut garder son serial buteur la saison où il veut monter et après l’avoir sorti de l’ornière l’été dernier. Nsame voit avec YB une opportunité qui ne se présentera peut-être plus… Servette estime que la perte de son buteur doit être compensée par une somme, dont la proposition d’YB semble encore éloignée. En dépit des bonus possibles (par exemple 20% sur un prochain transfert, ou une prime s’il est sélectionné avec le Cameroun)?

Dans tous les cas, il y a problème. Soit le joueur est obligé de rester contre son gré et ce n’est jamais bon. Soit Servette perd un élément clé. Mais les Grenat peuvent-ils conserver Nsame? Dur à envisager… Comme Kodro l’espère, il faudrait qu’une solution se dessine vite. D’ailleurs il se dit que YB pourrait faire un effort avec une deuxième proposition, plus intéressante. D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.