Cinq raisons de ne pas manquer le derby du jour, Servette-Xamax

Football Match de choix ce samedi soir au Stade de Genève (19 heures). Un choc de prestige est au programme.

Servette et NE Xamax, à l’image de Vitkieviez et Djuric, ne se feront aucun cadeau ce soir au Stade de Genève.

Servette et NE Xamax, à l’image de Vitkieviez et Djuric, ne se feront aucun cadeau ce soir au Stade de Genève. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Meilleure équipe de Challenge en 2017, Servette attend Neuchâtel Xamax, classé juste devant pour avoir bien mieux négocié le début de saison. C’est le choc au programme du Stade de Genève, un derby romand pour le prestige, pour voir où se situent les Grenat de Meho Kodro et pour mesurer la solidité du Xamax de Michel Decastel.

Il fera beau et chaud et il y a plusieurs raisons pour lesquelles il ne faut pas manquer ce match. Petit listing.

1. Un derby d’antan

Servette-Xamax, c’est une affiche. Si les deux clubs ont connu une faillite et des vilaines turbulences, ils sont à nouveau sur les bons rails. Et ils visent tous deux une promotion la saison prochaine, puisque Zurich semble intouchable cette année. Cette affiche, c’est aussi une madeleine de Proust, le parfum de ces joutes passées entre les deux clubs.

Servette et Xamax luttent désormais dans l’antichambre de l’élite, mais quoi de mieux que ce derby pour se souvenir d’un passé pas si lointain qui ne demande qu’à revivre.

2. Un choc au sommet

D’accord, Zurich est en tête, largement même. Mais derrière il y a Xamax et Servette. Les Grenat ont huit points de retard sur les Neuchâtelois, mais ils restent sur une série proche de la perfection en 2017: huit matches, sept succès, un nul lundi passé à Chiasso. C’est bel et bien un choc au sommet qui se dessine.

Les deux équipes favorisent le jeu, il y aura donc du spectacle à la Praille. Plus que lors du dernier affrontement, Xamax étant venu à Genève privé de plusieurs joueurs blessés et donc désarmé dans ses certitudes.

3. Le prestige en jeu

Le résultat de ce match ne dira pas formellement qui est la meilleure équipe romande de Challenge League. Mais enfin… il y a tout de même une part de prestige en jeu. Marco Delley en sait quelque chose: il a quitté Xamax pour Servette en fin de saison passée. Et il va retrouver ses copains de Xamax avec une seule idée en tête.

«Oui, nous voulons clairement montrer que Servette est meilleur, sourit-il. Avec Meho Kodro, nous avons franchi un palier. Pas seulement les titulaires, tout le groupe. Personnellement, cela va me faire un peu bizarre. Mais je suis impatient, d’autant plus que j’avais raté le premier match à Genève en raison d’une commotion. Et puis un derby, ça se gagne!»

4. Un stade à faire vivre

Mal né pour plusieurs raisons, le Stade de Genève se rachète enfin une deuxième jeunesse grâce à de logiques subventions. Avec un Servette qui doit y jouer la promotion la saison prochaine, il faut que cette enceinte vive. Un derby contre Xamax, c’est l’occasion d’une fête, histoire de se préparer pour le prochain championnat.

Meho Kodro le sait. «Bien sûr que nous avons besoin du public, lance l’entraîneur. Les joueurs, ce sont des acteurs. Ils ont besoin de ferveur. Il y a un beau projet ici, avec Servette. Il ne faudrait pas que ce ne soit que l’affaire d’un club, mais de toute une ville.»

5. Deux tacticiens à la barre

Servette-Xamax, c’est également l’affrontement de deux tacticiens: Meho Kodro face à Michel Decastel. Les deux entraîneurs, à bien y regarder, ont plus de choses en commun que de choses qui les opposent. Un même souci du jeu, une grosse expérience de joueur, une volonté d’évoluer assez haut dans le terrain, pour favoriser un pressing, et des schémas tactiques assez proches. Tous deux ont préparé le derby avec la plus grande minutie, comme chaque match d’ailleurs. Ils se sont attachés aux qualités et défauts, avec un travail vidéo intensif. Ils sont prêts pour voir ce que cela va donner sur la pelouse de la Praille. Ils sont eux aussi impatients. «Oui, il y a des similitudes, admet Kodro. J’aime me mesurer à une équipe comme Xamax, qui a également le souci de bien faire circuler le ballon. Mais qui sait aussi varier entre le jeu court et le jeu long. Ce sera un bon test pour nous situer.»

Servette qui veut reprendre sa série de victoires après le nul à Chiasso, Neuchâtel/Xamax qui veut encore s’accrocher à l’espoir de rattraper Zurich: il y aura forcément un déçu samedi soir. Mais c’est aussi ce qui fait le charme d’un derby. Et c’est bien pour cela qu’il ne faut pas le manquer.

(TDG)

Créé: 07.04.2017, 22h10

Dribbles

Le match Servette - Xamax, Stade de Genève, coup d’envoi samedi à 19 heures.

Les absents Servette est privé de Berisha, suspendu. Il devra composer sans Doumbia, blessé. L’Ivoirien est touché au muscle psoas et cela pourrait bien prendre plusieurs semaines avant qu’il ne soit de retour. En revanche, Vitkieviez, Sauthier et Cespedes sont de retour de suspension, tandis que Fabry et Maouche ne sont plus blessés. A Neuchâtel, Corbaz, Farine et A. Sallaj sont blessés.

Le contexte Si Servette est la meilleure équipe de Challenge League en 2017, c’est Xamax qui est son dauphin depuis la reprise. Les Grenat ont inscrit huit points de plus que Zurich, Xamax cinq de plus. Une raison de plus de voir ces deux formations face à face.

Le mot de Kodro «Je veux de l’intensité. Le schéma tactique, même s’il est bien appliqué, ne suffit pas sans l’intensité.»
D.V.

Challenge League

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.