Agression sur le Servette FC: des "fans" du FC Sion!

FootballEn rentrant de Wil, le car des joueurs a été attaqué sur l’aire de repos de Würenlos par des "supporters" du FC Sion, la police argovienne a donné un communiqué.

La vitre gauche, côté chauffeur, a volé en éclats, le chauffeur du Servette FC souffre de plusieurs coupures.

La vitre gauche, côté chauffeur, a volé en éclats, le chauffeur du Servette FC souffre de plusieurs coupures. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nous l’annoncions sur notre site samedi soir déjà, le car du Servette FC a été violemment attaqué par un groupe d’inconscients sur l’aire de repos autoroutière de Würenlos, près de Zurich. Les agresseurs ont été identifiés par la police argovienne qui a publié un communiqué: comme nous le laissions entendre dès samedi soir, ce sont des "supporters" du FC Sion, Les Grenat rentraient de Wil, où ils s’étaient imposés 3-0 et marquaient une pause sur le trajet retour en direction de Genève. C’est au moment de repartir que l’agression a eu lieu.

Agglutinés autour du car

On parle là de plusieurs personnes qui se sont agglutinées autour du car, tapant sur les vitres, jusqu’à ce que l’un d’entre eux ne balance une bouteille de verre sur la vitre gauche du chauffeur du bus. Ce dernier a heureusement évité le projectile, mais il souffre de plusieurs petites coupures au visage, la vitre ayant volé en éclats à l’impact.

Heureusement pour les Servettiens, c’est à l’instant où Fabry - le dernier à remonter dans le bus – était à l’intérieur, que les événements se sont produits. Comme le soulignait Tibert Pont samedi soir, «à une minute près, c’était le drame». En effet, à une minute près, tous les joueurs genevois ou presque se seraient trouvés encore dehors, face à un groupe de plusieurs agresseurs.

Selon les premiers éléments, cette triste affaire est l’œuvre de certains supporters du FC Sion. La police argovienne qui, s'est occupé des faits, a publié un communiqué identifiant des "fans du FC Sion ayant attaqué le car du Servette FC". Il y a des témoignages. Lionel Pizzinat, Team manager du Servette FC, était dans le car. Il explique: «Il y avait d’abord quelques types qui ont tapé sur les vitres. Puis beaucoup plus d’un seul coup avant que la bouteille de bière ne vienne briser la vitre du chauffeur. Plusieurs de nos joueurs ont vu des écharpes du FC Sion…»

«Le chauffeur a déposé une plainte»

Le chauffeur des Grenat a eu le bon réflexe en s’éloignant de la zone rapidement, malgré la vitre éclatée et ses coupures. «Mais certains coursaient encore le car», précise Pizzinat. C’est en roulant jusqu’à l’aire de repos suivante que les Servettiens se sont retrouvés à l’abri. Pizzinat avait alerté la police argovienne qui est rapidement intervenue. Auprès du car du Servette FC pour les premières constatations et relevés. Mais aussi à Würenlos. Un autre véhicule, celui des "fans du FC Sion" selon la police, a été interpellé dans le même temps à Würenlos pour être contrôlé.

Les Servettiens sont restés bloqués durant plus d’une heure et demie pour permettre aux policiers de travailler. «Le chauffeur a déposé une plainte, nous, le Servette FC, aussi, explique Lionel Pizzinat. Ensuite, c’est après avoir enfilé une doudoune que le chauffeur nous a ramenés sur Genève, avec sa vitre gauche éclatée.» Les Grenat sont arrivés à Genève à deux heures du matin… (TDG)

Créé: 16.04.2017, 11h54

Articles en relation

Servette s'impose 3-0 face à Wil

Football Les Grenat, qui n'ont pas encore perdu cette année, se rendent à Wil pour affronter des St-Gallois toujours à la poursuite de leur premier succès en 2017. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...