Xamax appuie là où ça fait mal. Servette s’en sort sur un éclair

FootballLa bataille tactique laisse les deux clubs dos à dos (1-1). Mais pas sans enseignements.

Ça chauffe devant le but de Walthert. Mais le portier neuchâtelois repousse les assauts de Vitkieviez et Alfonse

Ça chauffe devant le but de Walthert. Mais le portier neuchâtelois repousse les assauts de Vitkieviez et Alfonse Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un missile qui a déchiré le ciel de la Praille et soulevé la trop maigre assistance: 3611 spectateurs seulement pour ce derby entre Servette et Xamax, alors qu’à elle seule, la folle frappe de Mfuyi des trente mètres aurait mérité des gradins autrement mieux garnis. Le temps viendra, il faut l’espérer, où cette affiche attirera plus de monde, la saison prochaine, quand les deux clubs romands se battront pour la promotion.

En attendant, si la répétition générale a accouché d’un match nul, elle a surtout été riche d’enseignements. C’est justement parce que rien n’a été simple pour Servette que la rencontre de samedi soir était intéressante. «Neuchâtel est clairement le meilleur adversaire que nous avons affronté depuis que je suis là», résumait Meho Kodro.

Rendre hommage à Xamax, c’est reconnaître le travail préparatoire de Michel Decastel. L’entraîneur a sans doute, dans les plus grandes lignes, remporté la bataille tactique. Il a fermé l’axe du terrain en restant compact, au milieu, dans le jeu sans ballon. En possession de la balle, il s’est appuyé sur Doudin, entre les lignes, et surtout sur Karlen. L’attaquant de Xamax a mis à mal la défense centrale grenat quand il était alerté dans la profondeur,

C’est d’ailleurs lui qui a filé tout seul pour ouvrir le score dès la 29e minute. A ce moment-là, c’était contre le cours du jeu: la nette domination de Servette durant la première partie du match aurait dû se concrétiser par un but que, par deux fois, Alphonse manquait.

La première leçon, avec le but de Karlen, c’est donc celle du réalisme. Avec le meilleur buteur du championnat à la pointe de son attaque, on aurait pu croire que Servette n’avait justement pas de leçon à recevoir dans ce domaine. Sauf quand Jean-Pierre Nsame est privé de ballons, isolé du reste de l’équipe en raison de la compacité voulue par Decastel au milieu.

Alphonse n’a jamais trouvé son buteur, Cespedes non plus. Les Grenat étaient condamnés à passer par les côtés, sans pouvoir varier en proposant du danger dans l’axe. Mais ni Delley, décevant face à ses anciens coéquipiers, ni Vitkieviez n’ont réussi à retrouver l’axe en rentrant pour créer le surnombre. En fait, il aura fallu l’entrée en jeu de Maouche pour trouver un peu de folie et de prise de risque. Après avoir été placé sur le côté gauche, le prometteur Servettien a été replacé dans l’axe pour le dernier quart d’heure, derrière Nsame. On aurait aimé le voir plus tôt à ce poste, en tout cas sa créativité est assurément une piste intéressant pour l’avenir.

«Nous aurions dû être plus attentifs sur les deuxièmes ballons, parce que Nsame a gagné beaucoup de duels aériens», relevait Kodro. C’est vrai et c’est aussi le piège du 4-2-3-1 que de voir l’attaquant trop loin des siens quand l’adversaire s’emploie à l’isoler.

Si Xamax a sans doute été meilleur tactiquement, Servette l’a été dans le jeu. Mais ce sont les Neuchâtelois qui auraient pu clore les débats avant l’égalisation de Mfuyi. Par deux fois, Ramizi, l’ex-Servettien, a eu le 0-2 au bout du soulier. Surtout à la 56e quand il galvaudait le service en or de Karlen, seul devant Frick.

Il n’en demeure pas moins que Servette boucle son troisième tour sur des statistiques affolantes: sept victoires et deux nuls. Les difficultés éprouvées samedi soir rappellent les progrès à accomplir encore pour casser les lignes et trouver des solutions en percussion, face à un solide adversaire très bien organisé. C’est la mission de Kodro pour la dernière phase du championnat.


Mfuyi: «C’est le plus beau but de ma carrière»

L’exceptionnelle demi-volée de Christopher Mfuyi a filé droit sous la latte d’un Walthert pantois, incapable physiquement de réagir tant le missile était puissant. «Franchement, je ne sais pas quoi dire, sourit Mfuyi. Les mots me manquent. Je vois le ballon arriver et je me suis dit: vas-y, tente le coup. Alors je frappe et le ballon monte, je crois qu’il va heurter le haut de la latte et sortir. Mais non, il finit dedans. C’est de loin le plus beau but de ma carrière, oui.»

Les spectateurs genevois sont gâtés. Avec l’incroyable volée de Sauthier contre Zurich, ils ont vu sans doute les deux plus beaux bijoux de la saison. Mais en homme réfléchi, Mfuyi ne s’arrête pas à la pureté de sa frappe. Il sait que tout fut compliqué samedi soir, surtout pour la défense centrale, jamais mise autant à mal en 2017.

«Oui, ces longs ballons dans notre dos ont posé problème, admet-il. Nous avons eu de la difficulté dans la lecture de ces balles. C’est pourtant exactement ce contre quoi Meho Kodro nous avait mis en garde. Mais Karlen était un poison, Doudin aussi, voire Nuzzolo quand il rentrait. Ce genre de match permet de grandir encore, d’apprendre pour l’avenir. Mais nous avons su revenir au score malgré tout et c’est positif de ne pas perdre dans ces circonstances.»

Ce match, ce but de Mfyui, une trentaine de «poètes» ne l’ont pas vu. Une majorité de supporters neuchâtelois et quelques-uns de Servette s’étaient affrontés dans une bagarre avant le match sur la place d’Armes, à Carouge, avant d’être interpellés par la police. Et d’être acheminés, ironie du sort, dans le centre de rétention qui jouxte le Stade de Genève. D.V. (TDG)

Créé: 09.04.2017, 18h07

Articles en relation

Avant le derby Servette-Xamax, 30 interpellations à Carouge!

Football Des supporters des deux camps se sont battus à la place d’Armes. La police est intervenue. Plus...

Servette - Neuchâtel Xamax 1-1

(0-1) ; (1-1)

Stade de Genève, 3611 spectateurs. Arbitre: M. Pache. Buts: 29e Karlen 0-1; 70e Mfuyi 1-1.

Servette: Frick; Sauthier, Mfuyi, Cadamuro, Le Pogam; Fabry, Cespedes; Vitkieviez (85e Fargues), Alphonse (75e Faug-Porret), Delley (64e Maouche); Nsame.

Xamax: Walthert; Gomes, Sejmenovic, Djuric (46e Witschi), Leoni; Di Nardo, Veloso; Nuzzolo, Doudin (82e Nimani), Ramizi (71e Teixeira); Karlen.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...