Euro féminin: Un premier match capital

FootballPour les Suissesses, la victoire face à l'Autriche ce mardi est impérative pour espérer être qualifiées aux quarts de finale.

La coach Martina Voss-Tecklenburg entraîne ses joueuses avant leur premier match de l'Euro 2017.

La coach Martina Voss-Tecklenburg entraîne ses joueuses avant leur premier match de l'Euro 2017. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce mardi à Deventer, la Suisse entame son parcours dans l'Euro 2017 sans aucun droit à l'erreur. Face à l'Autriche, la victoire est, en effet, impérative pour les Suissesses afin de nourrir l'espoir d'une qualification pour les quarts de finale dans un groupe relevé qui réunit également la France et l'Islande.

Ce derby face à un adversaire qui aligne quatorze joueuses sous contrat avec des clubs allemands et qui dispute la première phase finale de son histoire ne sera pas simple à négocier. Les Suissesses devront se méfier en premier lieu de l'attaquante Nina Burger, qui a trouvé à cinq reprises le chemin des filets lors du tour préliminaire. Cette... policière de formation emmène une attaque qui a brillé lors de la victoire 4-2 en match amical face au Danemark juste avant ce rendez-vous aux Pays-Bas.

«Affronter l'Autriche est un véritable défi», lance Martina Voss-Tecklenburg, la coach de la Suisse. L'Allemande n'ignore rien des forces et des faiblesses des Autrichiennes. Elle sait qu'elles sont vulnérables dans le repli défensif. «Ce match s'annonce très équilibré, poursuit-elle. Mais l'expérience que nous avons acquise lors de la Coupe du monde 2015 et le tournoi préolympique de 2016 va nous servir.» (si/nxp)

Créé: 17.07.2017, 22h03

Articles en relation

Succès à domicile pour les Pays-Bas en ouverture

Euro féminin Le pays organisateur peut être fier de son équipe nationale qui s'est imposée 1 à 0 face à la Norvège. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.