Tour de Suisse: Spilak s'impose à Sölden

CyclismePour cette septième étape, c'est le Slovène Simon Spilak qui s'est imposé.

Spilak, lauréat du Tour de Suisse en 2015, s'est imposé en solitaire devant l'Espagnol Ion Izagirre.

Spilak, lauréat du Tour de Suisse en 2015, s'est imposé en solitaire devant l'Espagnol Ion Izagirre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sous un ciel sombre, Simon Spilak (Katusha) a assommé le Tour de Suisse entre Zernez et Sölden. Le Slovène s'est imposé en solitaire au terme des 15 km de montée extrême vers le glacier au-dessus de la station autrichienne.

Implacable juge de paix, la montée en direction du Tiefenbachferner (2780 m) a livré son verdict. A moins d'une improbable défaillance dans le contre-la-montre de dimanche à Schaffhouse, Spilak va épingler un deuxième Tour de Suisse à son palmarès après 2015. Sur une pente moyenne de près de 10% et qui ne connaît qu'un répit à 3 km de la ligne, le Slovène a porté l'estocade à 8,5 km de l'arrivée. Il avait auparavant profité du travail de son coéquipier, l'Estonien Rein Taaramae, qui avait écrémé le groupe des favoris, grâce à un formidable engagement.

Au soir de la 7e étape, le classement général a pris une tournure presque définitive. L'ancien maillot jaune, Damiano Caruso se retrouve deuxième à 52'' et le Néerlandais Steven Kruijswick à 1'05'' avant le «chrono» (28,6 km) de dimanche à Schaffhouse. Et comme le dit Spilak: «Dans le contre-la-montre, je suis fort!», sortant ainsi un peu des banalités qu'il a l'habitude de sortir en conférence de presse.

Parti dans un raid solitaire, le Slovène qui aime s'exprimer dans le froid, n'a pu craindre que le retour de l'Espagnol Ion Izagirre mais bien tenu au courant par son staff, il a su manoeuvrer pour obtenir son premier succès depuis son sacre dans la boucle helvétique 2015. «C'est vrai que la saison dernière et ce printemps, je n'ai pas particulièrement brillé.» Jeudi à La Punt, il n'avait pu suivre le trio Frank-Rui Costa-Izagirre et avait perdu 8''. «J'avais peut-être sous-estimé la chaleur au départ du Tessin», cherchait à expliquer Spilak, lui qui aurait dû être l'aise lors du final de l'étape disputé sous des trombes d'eau. Mais ces 8'' ne sont plus que des broutilles après son exploit sur les routes autrichiennes. Frank et Pozzovivo ont craqué

Si l'ancien vainqueur du Tour de Romandie se retrouve en jaune, c'est que Domenico Pozzovivo, leader après La Punt, a craqué dans la montée finale. Le grimpeur transalpin a craqué après moins de 2 km dans la côte finale. Il n'avait visiblement pas récupéré de ses efforts de la veille, lui qui avait terminé 2e en 2015 derrière Thibaut Pinot au pied du glacier.

L'équipe AG2R n'a pas connu la même réussite que la veille. Mathias Frank n'a pas été à la fête non plus. Le Lucernois a été lâché du groupe des favoris dès les premières pentes de la montée finale. «La montée, ça s'est passé comme je pensais mais pas comme je l'imaginais». Le Lucernois a buté sur les premiers pourcentages. Sans s'affoler, il est revenu sur son chef de file, Pozzovivo. «Mais cette fois-ci, nous ne pouvions plus rien combiner pour aller de l'avant», relevait Frank. Il a finalement concédé 2'40'' à Spilak et perdu un rang au classement général et se retrouve sixième.

Désormais, Frank n'a pas plus d'espoir au classement général. Un exploit d'un coureur suisse passera par une victoire de Michael Albasini samedi ou peut-être bien par un succès de Stefan Küng dans l'ultime contre-la-montre.

Le Tour de Suisse trouvera son épilogue à Schaffhouse ce week-end. Samedi, la course prendra des allures de critérium avec un circuit à parcourir à huit reprises pour un total de 100 km. Dimanche, les coureurs s'affronteront à l'occasion d'un contre-la-montre de 28,6 km. (si/nxp)

Créé: 16.06.2017, 17h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...