Sion 2026: «Sans projets, un pays s'endort»

Jeux olympiquesLe comité de candidature pour Sion 2026 s'est réuni jeudi à Lausanne pour présenter son projet.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le comité de candidature pour Sion 2026 et l'organisation des Jeux olympiques a présenté son projet à Lausanne afin de rassurer la population. Jean-Philippe Rochat, Laurence Rochat et Christian Constantin ont défendu leurs idées devant près de 400 personnes au Swiss Tech à l'EPFL.

«Sans projets, un pays s'endort.» Président du comité de candidature de Sion 2026, Jean-Philippe Rochat en est persuadé, l'opportunité est réelle pour la Suisse d'organiser les Jeux. «Ce pays manque de projets, enchaîne l'avocat vaudois. Et c'est un projet qui dépasse le cadre strict du sport. On parle de cohésion sociale, de vivre ensemble.»

Des Jeux à taille humaine

A la faveur de l'agenda 2020 du CIO, la volonté serait de revenir à des Jeux à taille humaine et d'arrêter avec l'explosion des coûts qui a culminé avec Sotchi et ses dizaines de milliards engloutis. Mais Jean-Philippe Rochat s'empresse de tordre le cou à l'idée que les Jeux de 2026 vont être un gouffre financier: «En Russie, il a fallu créer la quasi-totalité des infrastructures. Même chose à PyeongChang. Pour Pékin, c'est une ville et donc un site unique qui a été privilégié. Mais aujourd'hui, l'idée de Jeux multisites est bien plus prégnante. Et le dernier souvenir des gens demeure celui de Rio et des Jeux de 2016, mais pas question de comparer hiver et été. Si les Jeux d'hiver accueillent environ 2800 athlètes, ils sont plus de 10'000 lors des Jeux d'été.»

Si Sion est la tête de pont du projet, c'est parce que le peuple a déjà dit oui pour le passé. On l'a vu avec la candidature grisonne, le peuple peut torpiller les ambitions d'un canton via les urnes. Mais la cité valaisanne n'est pas seule dans l'affaire. Les cantons de Vaud, Berne, Fribourg et des Grisons font partie de l'équation. Hormis St-Moritz et sa célèbre piste de bobsleigh, les autres sites forment une sorte de losange entre Lausanne, Berne, Brigue et Martigny. «Un sport ring», comme le nomme Jean-Philippe Rochat. «Un 27e canton suisse, a-t-il appuyé. Car il faudra faire comprendre au paysan d'Appenzell que ces Jeux seront bons pour lui.» Une idée qui n'a pas rencontré le succès escompté au sein du public.

Valoriser le tourisme

Bien entendu, le Valais espère pouvoir profiter de cette candidature pour revaloriser le tourisme et la montagne. Offrir ce que la Suisse a de meilleur avec les Alpes, voilà l'un des axes essentiels du comité de candidature. «La Suisse possède un ADN sportif», relève Jean-Philippe Rochat.

Le budget de la candidature est chiffré à 24 millions de francs, répartis de manière équitable entre trois partenaires. Huit millions sont pris en charge par Swiss Olympic, huit par la Confédération et huit via le comité de candidature qui est allé taper aux portes des cantons (VS, FR, VD, BE), de la ville de Sion et de 500'000 francs privés.

L'ancien vice-président du Présidium de Swiss-Ski se réjouit de pouvoir compter sur des infrastructures existantes très importantes. Et pas seulement au niveau des installations sportives. Le réseau des transports et l'hébergement ne posent pas de problèmes selon Jean-Philippe Rochat: «Et même sans les Jeux, les autoroutes vont se construire et les tunnels de St-Maurice s'agrandir pour laisser passer les TGV. Aucun risque d'explosion des finances puisque les crédits ont déjà été votés.»

Au niveau des chiffres, les frais et les recettes se montent à 1,650 milliard de francs. En ce qui concerne les gains, les 650 millions du CIO feront beaucoup de bien. L'un des points les plus coûteux du projet concerne bien évidemment la sécurité. Les risques d'attentat ont fait exploser le budget. Selon Jean-Philippe Rochat, cela se chiffre à des centaines de millions de francs.

Constantin, un rassembleur

Christian Constantin, l'un des vice-présidents du comité d'organisation, a joué de sa gouaille naturelle et de son sens de l'image pour se mettre le public dans sa poche. En bon tacticien, le président du FC Sion a expliqué pourquoi le meilleur adversaire de Sion se trouve être Calgary et le pire, Innsbruck. Toujours positif et dans l'action, le Valaisan est un rassembleur. Un élément essentiel pour une telle candidature. Le comité compte également sur l'organisation des Jeux de la Jeunesse 2020 à Lausanne pour profiter de compétences futures. C'est un plus petit projet qui s'avère utile.

L'agenda va désormais s'accélérer. Le dépôt du dossier budgétaire doit être soumis à la Confédération le 31 juillet. Le 30 septembre, le Conseil fédéral rendra sa décision sur le financement. Puis, en mai 2018, tomberont la fin de la consultation fédérale, le dépôt de la candidature, d'éventuels referendums cantonaux et la décision du Parlement. Enfin à l'été 2019, le congrès désignera l'hôte des Jeux à Milan. (ats/nxp)

Créé: 08.06.2017, 22h15

Articles en relation

Swiss Olympic donne son feu vert à «Sion 2026»

JO d'hiver Les délégués des 36 fédérations des sports olympiques ont, sans surprise, approuvé la candidature de la capitale valaisanne ce mardi. Plus...

La candidature de Sion 2026 validée

Jeux olympiques Swiss Olympic a estimé mardi que le projet remplissait les critères en vue d'une éventuelle candidature helvétique pour les JO. Plus...

Les Grisons refusent les JO, Sion seule en lice

Votations 12 février Le canton se prononçait sur l'organisation des jeux olympiques de 2026. Il ne reste plus que la candidature de Sion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Fête de la musique
Plus...