Grave chute de cheval pour Athina Onassis

HippismeLa jeune héritière du milliardaire Aristote Onassis s'est grièvement blessée aux vertèbres lors d'un entraînement aux Pays-Bas.

Athina Onassis est une cavalière accomplie.

Athina Onassis est une cavalière accomplie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Drame dans la famille Onassis. Athina, la petite-fille du milliardaire grec Aristote Onassis et sa seule descendante encore en vie, s'est grièvement blessée lors d'un entraînement à Valkenswaard, aux Pays-Bas.

La cavalière professionnelle a fait une lourde chute au moment où son cheval franchissait un obstacle, annonce le Blick, ainsi que plusieurs médias spécialisés. Immédiatement hospitalisée aux soins intensifs, la jeune femme aurait des vertèbres fracturées. Pour certains médias, c'est le bas de son dos qui serait atteint. D'autres évoquent les vertèbres cervicales.

L'époux d'Athina Onassis, le Brésilien Alvaro Affonso de Miranda, choqué, a évoqué une blessure «mauvaise». Il a annulé tous les rendez-vous sportifs de la jeune femme ainsi que sa propre participation au CSI-W de Stuttgart. Mais selon le double médaillé olympique brésilien, si sa blessure est sérieuse, la riche héritière devrait se remettre. «Ça aurait pu être bien pire. Elle se rétablira», a-t-il dit.

Athina Onassis, née en 1985, a fait sa scolarité dans le canton de Vaud. Née d'un père français, Thierry Roussel, et de Christina Onassis, morte en 1988, elle est la petite-fille de l'armateur milliardaire Aristote Onassis décédé en 1975. Elle a épousé Alvaro Affonso de Miranda en 2005. (Newsnet)

(Créé: 15.11.2012, 12h39)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.