Une menace plane sur Chelsea

FootballUne menace plane sur Stamford Bridge. Et si Chelsea sous-estimait Bâle? Ou, tout du moins, que se passerait-il si les Blues n'étaient pas totalement impliqués dans cette demi-finale retour d'Europa League.

Chelsea à l'entrainement.

Chelsea à l'entrainement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Bien entendu, l'entraîneur Rafael Benitez et son demi offensif Juan Mata, comme d'autres une semaine plus tôt, se sont défendus de prendre à la légère la rencontre et la compétition. «Un manager veut gagner chaque titre qui lui est possible de gagner», affirme le premier, tandis que l'autre évoque l'importance d'un trophée européen pour le club, les joueurs et les supporters.

Reste qu'il était très compliqué, pour ne pas dire impossible, de trouver une ligne écrite sur cette rencontre dans les médias anglais de lundi, mardi et mercredi. Pas même une simple mention de la défaite rhénane de dimanche contre Lucerne. Les discussions portent plutôt sur le retour ou non de José Mourinho - que de questions posées en ce sens... -, la prolongation de contrat de Frank Lampard et le fait que ce dernier ne soit, avec 201 buts au compteur pour Chelsea, qu'à une unité du record du club établi par Bobby Tambling (1959 - 1970).

Le Daily Telegraph évoque même les huit matches qu'il reste au milieu de terrain pour battre la marque historique. Huit matches, ce qui signifie que la qualification pour la finale de l'Europa League est déjà acquise... «Bâle peut le faire, on l'a vu en deuxième mi-temps à l'aller», corrige alors Mata. Benitez, lui, assure être «conscient mais pas effrayé» du fait que les Bâlois savent marquer à l'extérieur. «Je suis sûr que les Bâlois n'abandonneront pas, qu'ils se battront jusqu'au bout», ajoute le joueur.

Mata très gourmand

Quand on lui demande quelle serait sa décision s'il devait choisir entre une qualification pour la Ligue des champions ou un sacre en Europa League, Mata se montre gourmand. «Les deux, et je sais que nous pouvons le faire.» L'Espagnol ne cache cependant pas qu'il vit très mal chaque soirée de C1 qu'il doit suivre devant sa TV et non plus sur les terrains.

Ce n'est pas l'attitude du directoire de Chelsea qui poussera le champion du monde 2010 et d'Europe 2012 à se prendre d'amour pour l'Europa League. Pour rappel, le propriétaire Roman Abramovitch ne s'était même pas déplacé à Bâle pour l'aller. Ni le CEO du club Ron Gourlay, annoncé absent également pour la seconde manche jeudi pour cause d'affaires à régler. Il y a fort à parier qu'il sera présent dimanche à Manchester United et mercredi pour la venue de Tottenham, les deux prochains adversaires des Blues en Premier League.

Un petit mot sur l'arbitre de la rencontre, le Suédois Jonas Eriksson. Un homme qui n'a jamais porté bonheur au football suisse, ayant dirigé quatre défaites en tout et pour tout (Ujpest-Servette en qualification de l'UEFA 2004/05, Leverkusen-Sion au 1er tour de l'UEFA 2006/07, Steaua-GC en barrage de l'Europa League 2010/11 et, en août dernier, Bâle-Cluj en barrage de la Ligue des champions). (si/Newsnet)

(Créé: 01.05.2013, 20h11)

Mots-clés

Articles en relation

Comme Federer, Bâle croit à l'exploit face à Chelsea

Football Le tennisman bâlois sera dans les tribunes du Parc St-Jacques ce soir pour supporter les joueurs de Murat Yakin, qui espèrent démarrer du bon pied cette demi-finale de l'Europa League face aux Blues de Chelsea. Plus...

«Chelsea n'est pas une équipe de surhommes»

Réactions Si les Londoniens figurent en ballottage favorable après la victoire au Parc Saint-Jacques, les Bâlois, à l'instar de Valentin Stocker, sont unanimes: ils ont leurs chances jeudi prochain à Stamford Bridge. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Loi sur la réforme de la police Dessin: Herrmann
(Bild: Herrmann) Plus...