La Une | Lundi 1 septembre 2014 | Dernière mise à jour 12:52
Open de Gstaad

Le dos de Stanislas Wawrinka a aussi lâché

Mis à jour le 26.07.2013 3 Commentaires

Le drapeau suisse ne flotte déjà plus sur Gstaad. Au lendemain de la défaite de Roger Federer, Stanislas Wawrinka a dû rendre les armes avant la balle de match.

Wawrinka, tête de série N.2, était en difficultés face à l'Espagnol Feliciano Lopez (6-4, 2-6, 4-3) lorsqu'il a signifié à l'arbitre du match son abandon en raison lui aussi de douleurs au dos.

Wawrinka, tête de série N.2, était en difficultés face à l'Espagnol Feliciano Lopez (6-4, 2-6, 4-3) lorsqu'il a signifié à l'arbitre du match son abandon en raison lui aussi de douleurs au dos.

Blessé au... dos, le Vaudois a jeté l'éponge devant Feliciano Lopez alors qu'il était mené 6-4 2-6 4-3 30-0. Incapable de servir à pleine puissance depuis le début du troisième set, Wawrinka n'avait, il est vrai, aucune raison d'insister contre un adversaire qui avait signé dans cette ultime manche le break au troisième jeu. Un break qu'il avait gagné sur deux double-fautes de Wawrinka sur les deux derniers points...

Un tournoi au milieu de nulle part

«La douleur est apparue au deuxième set, au fessier gauche. Elle est montée sur le dos, explique Stanislas Wawrinka. J'aurais peut-être dû appeler le physio plus tôt (ndlr: il l'a fait à 4-3 au troisième set). J'avais déjà connu ce problème lors de ma finale de Bois-le-Duc contre Nicolas Mahut et à mon retour de Wimbledon. Qu'elle revienne à Gstaad ne m'étonne pas outre mesure. Ce tournoi est un tournoi au milieu de nulle part, un retour sur terre battue au coeur de l'été entre la saison sur terre battue et la saison sur dur». Seulement, ses obligations contractuelles envers Swiss Tennis lui imposent ce détour sur Gstaad.

Finaliste à Gstaad en 2006, Feliciano Lopez affrontera samedi à 15h le Néerlandais Robin Haase (ATP 57). Avant cette fin de match tronquée, le grand mérite de Lopez fut d'avoir enlevé le premier set contre un adversaire qui lui était supérieur. Le Madrilène avait ravi le service de Wawrinka à 2-2 et, surtout, écarté cinq balles de break pour faire la course en tête. «Je ne dois jamais me retrouver dans une troisième manche, fulmine le Vaudois. Une fois de plus, je rate ici trop d'occasions. Je dois plier l'affaire en deux sets. Sur ce tournoi, je dois être plus dur envers moi-même. Ne pas m'énerver, tout faire pour conserver l'attitude qui est la mienne sur les autres tournois !» La lecture de ses statistiques contre Robin Haase doit encore décupler ce sentiment de frustration qu'il peut ressentir: six victoires en six matches. Une deuxième finale dans l'Oberland, huit ans après celle contre Gaston Gaudio, lui tendait les bras.

Le chaud et le froid

L'édition 2013 du Crédit Agricole Suisse Open aura donc battu le chaud et le froid. L'euphorie était totale jusqu'à jeudi avec la cérémonie de mardi en l'honneur de Roger Federer et la victoire mercredi de Stanislas Wawrinka face à Daniel Gimeno-Traver.

Tout s'est malheureusement écroulé en un peu plus de vingt-quatre heures. La grande fête du tennis suisse avec cette finale Federer - Wawrinka n'aura pas lieu. Les organisateurs ont toutefois écoulé tous leurs billets pour samedi et dimanche. La question désormais est de savoir si la Roy Emerson Arena sera vraiment comble. Il est malheureusement permis d'en douter.

La demi-finale du haut du tableau opposera dès 11h30 Mikhaïl Youzhny (ATP 33) au Champion de 2008 Victor Hanescu (ATP 54), qui a battu tranquillement 6-3 6-4 le «bourreau» de Roger Federer Daniel Brands (ATP 55). Face à Juan Monaco, Youzhny s'est imposé 9/7 au tie-break du troisième set après avoir écarté trois balles de match. Le genre de victoire qui peut vous inciter à croire que ce tournoi vous est promis... (si/Newsnet)

Créé: 26.07.2013, 17h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

katia buhler

26.07.2013, 20:07 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 24

lamentable, pathétique ! Répondre



Sondage

Avec Belinda Bencic, la Suisse tient-elle sa nouvelle Martina Hingis?