La Une | Dimanche 21 décembre 2014 | Dernière mise à jour 22:28
Confession

«Armstrong aurait trompé un détecteur de mensonges»

Par Marc-Henri Jobin. Mis à jour le 19.01.2013

Le repentir de Lance Armstrong est-il sincère? Il est difficile aujourd'hui de croire celui qui a menti par le passé avec autant de conviction, note un expert suisse. Et sa gestuelle a été moins convaincante que son discours.

1/8 Lance Armstrong dans la première interview d'Oprah Winfrey.
Image: AFP

   

Après avoir avoué, Armstrong a tenté de réduire la portée du dopage en le ramenant un acte normal, note le coach et conseiller en communication Marcus Knill. (Image: DR)

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Lance Armstrong a avoué. Mais a-t-il été crédible? Questionné, Marcus Knill, connu en Suisse alémanique pour son expertise dans le domaine du coaching et de la communication, ne cache pas ses doutes.

Les aveux de l'ex-champion cycliste «étaient bien préparés et bien mis en scène», observe Marcus Knill sur Tagesanzeiger.ch. «Pourtant, on ne peut considérer ses propos comme un véritable repentir».

Pas plus crédible aujourd'hui qu'hier

D'anciens documents ont été rediffusés durant l'interview, dans lesquels Armstrong mentait en vrai professionnel, constate le Schaffhousois. «Ces images sont pour lui très dommageables: elles décrédibilisent aujourd'hui encore toute réponse plausible venant de lui».

«Trop longtemps, Armstong a trompé tout le monde de manière trop parfaite, en vrai gestionnaire du mensonge, et a expliqué de manière étonnamment crédible qu'il était propre. Pourquoi devrait-on le prendre aujourd'hui au sérieux?», s'interroge Marcus Knill.

On peut soupçonner Armstrong de s'être entraîné à argumenter et à dérouler toute la chaîne logique de son discours, ajoute l'expert suisse. Il l'a encore fait, lors de ses aveux, en revenant sur l'image du combattant intrépide qu'il a été durant son enfance et lorsqu'il a dû lutter contre le cancer.

Une gestuelle révélatrice

Malgré son argumentation bien huilée, et bien qu'apparemment détendu sur sa chaise, Lance Armstrong «a laissé transparaître de nombreux signaux montrant que quelque chose ne jouait pas», relève par ailleurs Marcus Knill. Il se tenait par exemple constamment le visage.

«Après avoir parlé, au moment d'écouter les questions, il se pinçait les lèvres de manière singulière, comme s'il voulait se dire à lui-même: fais gaffe de ne rien dire de faux». Son sourire était de même travaillé.

Son flux verbal s'est fait plus hésitant au moment des questions délicates. Tout en répondant, il a régulièrement détourné son regard et perdu le contact visuel avec son interlocutrice, note l'expert.

«On a pu avoir parfois l'impression qu'il cherchait la bonne réponse sur un téléprompteur. Le public capte et interprète ces signaux de manière inconsciente».

Discrédit

Dans certaines de ses réponses, Lance Armstrong s'est par ailleurs discrédité. Tel a été le cas lorsqu'il a affirmé que son don de 125'000 dollars aux autorités de lutte contre le dopage n'était pas une tentative de corruption.

Il en va de même lorsqu'il a déclaré que le doping n'était pas perçu à l'époque comme une tricherie. «De mon point de vue, de telles affirmations le desservent. Elles signalent son incapacité à comprendre la situation et dévalorisent ses aveux». (Newsnet)

Créé: 19.01.2013, 09h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment