Un gène impliqué dans le cancer du sein identifié

MédecineL'Université de Bâle a permis de mieux comprendre pourquoi certaines patientes ne réagissent pas aux traitements.

Un tiers environ des patientes atteintes d'un cancer du sein développent des résistances.

Un tiers environ des patientes atteintes d'un cancer du sein développent des résistances. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des chercheurs bâlois ont identifié un gène suppresseur de tumeurs nommé LATS comme acteur central dans le développement et le traitement du cancer du sein. Ces travaux publiés dans la revue Nature permettent de mieux comprendre pourquoi certaines patientes ne réagissent pas aux traitements.

Le gène LATS (Large tumor suppressor/suppresseur de grosses tumeurs) est impliqué dans l'équilibre cellulaire des tissus mammaires, a indiqué mardi l'Université de Bâle dans un communiqué. En son absence, davantage de cellules pouvant évoluer en tumeurs sont produites.

Dans le type le plus fréquent de cancer du sein, les cellules malignes comportent un récepteur à oestrogènes et utilisent cette hormone pour leur croissance. C'est pourquoi ce récepteur est la cible de plusieurs médicaments. Mais chez un tiers environ des patientes, ils ne fonctionnent pas, ou elles développent des résistances.

Or les scientifiques ont constaté que LATS favorise une bonne dégradation de ces récepteurs à oestrogènes. A l'inverse, en son absence, les cellules cancéreuses ne réagissaient pas à certaines thérapies. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2017, 13h02

Articles en relation

Tabac: bientôt 8 millions de décès par an

Santé L'OMS et l'institut américain du cancer chiffrent à 1000 milliards le coût du tabagisme à l'économie. Plus...

La mortalité due au cancer chute depuis 25 ans

Etats-Unis Grâce aux avancées médicales et à la baisse du tabagisme, les statistiques du cancer sont en baisse. Plus...

Un enfant malade arrive à réunir 2,5 millions

Pays-Bas Un jeune Néerlandais de six ans en phase terminale de cancer du cerveau a réussi à réunir 2,5 millions d'euros pour aider d'autres enfants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...