La Une | Samedi 30 août 2014 | Dernière mise à jour 00:15
Ordinateur

Un nouveau supercalculateur pour l'arc lémanique

Mis à jour le 14.02.2013

BlueGene/Q, quatre fois plus rapide que son prédécesseur, peut réaliser un nombre impressionnant de calculs à la seconde. Installé à l'EPFL, il est utilisé par les universités de Genève et Lausanne.

Le supercalculateur.

Le supercalculateur.
Image: EPFL

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Depuis fin janvier, un nouveau supercalculateur est à disposition des chercheurs de l’arc lémanique. BlueGene/Q peut réaliser 172’000 milliards d’opérations à la seconde. Il est quatre fois plus rapide que son prédécesseur BlueGene/P tout en consommant moins d’énergie.

Installé à l’EPFL en novembre, le dernier né d’IBM est opérationnel depuis le 28 janvier. Il doit servir également les Universités de Lausanne et de Genève, sous la houlette du consortium Cadmos (Center for Advanced Modeling Science), le Centre lémanique de calcul haute performance, indique jeudi un communiqué commun des différentes institutions.

Une vingtaine d’équipes de chercheurs vont pouvoir bénéficier des prouesses de BlueGene/Q. La recherche sur le cerveau, le centre de recherche en physique des plasmas de l’EPFL, les informaticiens de l’UNIGE qui modélisent le Rhône entre Genève et Verbois, les spécialistes de biologie et de chimie computationnelle figurent parmi les intéressés.

Le nouveau supercalculateur est refroidi à l’eau. Il ne consomme que 82,2 kW d’électricité soit l’équivalent d’une centaine de machines à café domestiques qui fonctionneraient en continu, explique le communiqué. Au total, 25 BlueGene/Q sont opérationnels dans le monde. (ats/Newsnet)

Créé: 14.02.2013, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Les «trous géants» sont loin d'être rares

  • Les «trous géants» sont loin d'être rares
  • Regardez notre galerie photo

Le sport en image

Infographie