La Une | Mardi 29 juillet 2014 | Dernière mise à jour 21:35
Etude

Les premiers artistes de l'Humanité étaient des femmes

Par Christine Talos. Mis à jour le 10.10.2013 3 Commentaires

Une étude vient de démontrer que, contrairement aux idées reçues, trois quarts des peintures rupestres des sites préhistoriques avaient été réalisées par des femmes.

1/10 Tout le monde de l'archéologie s'accordait jusqu'ici à penser que les magnifiques fresques que l'on trouve dans les grottes préhistoriques étaient l'oeuvre d'artistes masculins.
Bild: Reuters

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les manuels d'histoire étaient jusqu'ici formels: les magnifiques fresques rupestres que l'on trouve notamment dans les grottes de Lascaux, en France, ont été peintes par des hommes. Probablement des chasseurs qui racontaient et valorisaient ainsi leurs parties de chasse. Hic: une étude vient de paraître et contredit ce qui était jusqu'ici acquis. Elle démontre en effet que les femmes étaient sans doute les premières artistes de l'Humanité.

L’archéologue Dean Snow, de l'Université de Pennsylvanie, est arrivé à la conclusion, dans le journal American Antiquity, que 75% des peintures de bisons, mammouths, chevaux et autres cerfs capturés par des hommes, avaient été réalisées par la gent féminine préhistorique, rapporte le National Geographic.

Longueur et écartement des doigts

Pour étayer sa théorie, le chercheur s'est appuyé sur les empreintes des mains que l'on retrouve un peu partout dans les grottes préhistoriques du monde entier. Dean Snow a étudié pendant près de 10 ans la longueur des doigts et leur écartement dans les traces ornant huit sites de France et d'Espagne. Et il a mis au point un algorithme qui détermine avec une précision de 60% que trois quart des fresques rupestres sont l'apanage des femmes.

Pour le chercheur, ce n'est pas une surprise. «Dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs, ce sont les hommes qui tuent. Mais la plupart du temps, ce sont les femmes qui rapportent les proies au camp. Elles sont donc autant concernées par la chasse que les hommes. »

Avis partagés

Les experts sont eux partagés sur les conclusions de Dean Snow. Certains sont sceptiques. A l'image de R.Dale Guthrie, qui a étudié lui aussi des empreintes du paléolithique. Après examen des paumes et des pouces, il avait estimé lui que les mains appartenaient à des adolescents. «Ils peignaient ce qui les intéressait: des femmes nues et des gros animaux effrayants.»

D'autres scientifiques sont beaucoup plus convaincus. «Les travaux de Snow sont une contribution historique au sujet», a déclaré Dave Whitley un archéologue de Californie. «C'est la première fois que quelqu'un livre un aussi bon résumé de preuves, alors que l'on se penche depuis près de 10 ans sur la question.» (Newsnet)

Créé: 10.10.2013, 12h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Charles Attan

10.10.2013, 18:26 Heures
Signaler un abus 30 Recommandation 10

Ils ont établi à 60% que 3/4 des fresques... hum... un gros "une chance sur deux" pour que ce soient des femmes. Merci les gars pour cette étude. Répondre


Nick Demandt

15.04.2014, 22:10 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

Normal elle passait tout leur temps dedans pendant que les hommes allait chasser, fallait bien qu'elles s'occupe. C'est la même choses avec les filles bobos de riches CEO de nos jours. Répondre



Sondage

Les affiches de la nouvelle campagne «Love Life» contre le sida sont-elles trop osées?




Les «trous géants» sont loin d'être rares

  • Les «trous géants» sont loin d'être rares
  • Regardez notre galerie photo

Le sport en image

Infographie

Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11